Etats-Unis vs Huawei : Trump crée un « Mur de Berlin » commercial

5GCloudDatacenters

Lâché par tous ses fournisseurs, américains, anglais et japonais, Huawei dénonce les méthodes de l’administration Trump.

Président de Huawei, Ken Hu est en Allemagne intervient à la conférence nationale de Postdam sur la cybersécurité. 

Interrogé sur l’embargo américain sur son entreprise, il a affirmé que les Etats-Unis créent un « dangereux précédent » qui va avoir un impact mondial sur les chaînes de production, et donc sur l’emploi, mais aussi sur la concurrence.

 

« On ne veut pas voir un nouveau mur (comme celui de Berlin), et on ne veut pas vivre une nouvelle expérience aussi douloureuse » a-t-il expliqué à Potsdam. « On ne veut pas également d’un nouveau mur d’un point de vue des échanges, on ne veut pas non plus de mur en matière de technologie. »  

Soupçonné d’espionnage, Huawei a perdu, un à un, ses partenaires qu’il s’agisse de Google, Intel et Qualcomm aux Etats-Unis, mais aussi britannique comme ARM ou japonais avec Panasonic.

Pour l’instant, l’Europe n’a pas emboité le pas. 

 Ren Zhengfei, le fondateur de Huawei, assure que sa société sera capable de s’en sortir : « On peut fabriquer nous-mêmes toutes les puces. Dans la « période de paix », on avait adopté une politique où 50% de nos composants venaient de sociétés américaines, et 50% de Huawei. »

Trump propose un délai de 90 jours pour négocier avec Huawei

Après le coup de semonce qui a provoqué la rupture avec nombre de sociétés américaines, l’administration a lâché un peu de lest  avec la mise en place d’un moratoire de 90 jours pour que Huawei et ses partenaires trouvent une solution de transition.

« Google est une bonne entreprise et une entreprise hautement responsable, et nous sommes en discussion pour chercher une réponse » a confirmé un dirigeant du fabricant chinois.

Il semble que les Etats-Unis n’avaient pas anticipé les dégâts collatéraux liés à la rupture des relations avec Huawei.

Ainsi, les opérateurs américains ont des millions d’abonnés avec des smartphones de la marque, et du matériel Huawei est déjà utilisé sur le place pour Internet et le haut-débit mobile.

Lire aussi :