Eté meurtrier pour Internet Explorer

LogicielsNavigateurs

L’été a été cruel pour Internet Explorer qui est tombé, le week end dernier, sous la barre des 40 %. Mais aussi pour Firefox. Les deux navigateurs reculent au profit de Chrome.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Pour la première fois de son histoire depuis 1999, Internet Explorer est tombé sous la barre des 40 % des navigateurs actifs, toutes versions confondues. Selon le site Conceivably Tech, le navigateur de Microsoft est descendu à 39,91 % des parts dans la journée de dimanche (28 août), rapporte ITespresso.fr.

Mais, en moyenne sur le mois d’août, il reste encore légèrement au-dessus de ce seuil, à 41,81 %. Cette tendance va-t-elle se confirmer en septembre ? Le mesureur d’audience StatCounter (sur lequel s’est appuyé Conceivably Tech) publie sur son site Internet des données mises à jour quotidiennement sur les parts de marché mondiales des butineurs. Ses graphiques montrent bien la dégringolade d’IE qui a perdu presque dix points de parts de marché entre octobre 2010 et août 2011 (grosso modo de 50 % à 40 %) :

A qui profite la glissade ? A Chrome, de toute évidence. En août 2011, le navigateur de Google s’arroge 23,17  % du marché dans le monde, contre moins de 3  % il y a deux ans. A l’époque, ses challengers étaient Safari et Opera. Maintenant, il vise Firefox qui faiblit en passant sous la barre des 30 %. Soit un retrait de 4 points sur l’année. Et sa crise communautaire risque de ne pas arranger la situation.

Sur le marché européen, IE et Firefox ont des parts de marché quasi-identiques (autour de 35 %, petit avantage pour Microsoft). Parallèlement, sur le même territoire, Chrome a passé la barre des 20 % dans le courant de l’été. Le navigateur de Google s’établissait à 10 % il y a un an. La question est désormais de savoir quand Chrome occupera la place de numéro 1.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT