Etude : à peine un quart des professionnels cryptent leurs données

Sécurité

A en croire l’éditeur de sécurité CheckPoint Software, seulement 27 % des entreprises font appel au chiffrement afin de protéger leurs données.

Alors que le chiffrement semble être l’une des clés de la sécurisation des données, une étude menée par l’éditeur de sécurité israélien CheckPoint montre que les professionnels sont peu dotés en chiffrement. Eclairage.

En menant une étude sur ses clients, Checkpoint a interrogé 224 responsables informatiques et administrateurs de sécurité. 44 % des personnes passées au crible sont établies sur le continent américain, 42 % au sein de la zone Europe et 11 % dans la région Asie-Pacifique. De même grands comptes et petites entreprises sont également représentées.

A la loupe, l’étude montre que «plus de 40 % des entreprises ont observé au cours des douze derniers mois une augmentation du nombre d’utilisateurs distants se connectant au réseau de l’entreprise depuis leur domicile ou en déplacement ». La problématique des utilisateurs nomades se pose donc encore.

De même, l’étude montre que seulement 27 % des entreprises interrogées utilisent le chiffrement des disques durs pour protéger leurs données confidentielles et leurs postes clients. En outre, seulement 9 % des entreprises interrogées font appel à la technologie pour sécuriser les périphériques de stockage amovibles.

Pourtant il semblerait que nombre de professionnels ont saisi l’intérêt de disposer de solutions de chiffrement. L’étude montre que «47 % des entreprises interrogées envisagent l’achat d’une solution de sécurisation des postes clients au cours des douze prochains mois ». Autre particularité, l’étude montre que presque la moitié des professionnels interrogés (49%) disposent déjà de clients VPN (Virtual Private Network) soit un tunnel sécurisé pour le transfert de données.

Toujours est-il que le chiffrement des données et des connexions pourrait bien être l’enjeu de sécurité de cette année. Un éventail de solutions existe déjà pour professionnels et particuliers. Le marché pourrait donc bien croitre de manière significative en 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur