Etude: ce qu’attendent les utilisateurs du Wi-Fi

Régulations

Les ‘hot-spots’ liés aux déplacements sont les plus légitimes. Mais le consommateut n’est pas prêt à payer, sauf s’il y a vraiment un service “plus”

La technologie du “sans fil” ou Wi-Fi (wireless fidelity) connaît un réel engouement.

C’est le premier constat d’une étude menée l’été dernier par deux cabinets partenaires, DirectPanel et Tangenciels, à partir d’entretiens et d’un questionnaire en ligne reçu de 1.547 internautes.

De multiples facteurs de développement

Ne nous attardons pas sur l’usage du sans fil à la maison -encore peu répandu. C’est le PC portable ou le PDA qui accélère le besoin de connectivité sans fil (accès à Internet, mais également partage d’une imprimante).

Car le vrai décollage concerne les “hot-spots”, ces lieux publics où l’on commence à proposer des accès Wi-Fi. Mais la règle, constate l’édude, est “d’ajouter une valeur au service rendu”.

Prix acceptable: entre 15 et 20 euros?

Les “hotspots” liés au Transport sont largement plébiscités: ce sont ces espaces perçus comme les plus légitimes pour offrir un accès Wi-Fi: les gares (86%) et les aéroports (84,1%), loin devant les stations de métro (en 6è position).

(37%).

Plébiscités mais à quel prix? “Le passage au payant s’annonce délicat“, observe l’étude. Le budget mensuel moyen que les intentionnistes sont prêts à consacrer au Wi-Fi se situe entre 15 et 20 euros.

Dans un premier temps, il est très probable que les offres commerciales Wi-Fi se heurteront à l’image de connexion gratuite («hotspots ouverts»), réalité largement véhiculée par les médias.

Forte notoriété, donc fort potentiel?

Parmi le coeur de cible du Wi-Fi (internautes équipés en terminaux mobiles ou possédant une connexion à domicile): 59% en ont entendu parler, et ils sont 70,8% chez les «intentionnistes».

D’après les déclarations d’intentions, on peut estimer que le nombre d’utilisateurs potentiels du Wi-Fi à domicile en 2005 serait d’environ 900.000. En ce qui concerne les utilisateurs de Wi-Fi sur les hotspots, il est estimé à 375.000, avec cependant un taux d’équipement plus rapide sur la première année.

Il existe cependant deux freins majeurs à l’adoption : le prix et la sécurité. Le prix (cité par 59 % des intentionnistes) et la sécurité (citée par 52%), tant des données que du matériel, semble être les principaux freins à relâcher pour ouvrir une utilisation massive du Wi-Fi, aussi bien à domicile que sur les “hot-spots”.

Qui sont-ils, les ‘Wi-fistes’?

Les actuels ou futurs utilisateurs de Wi-Fi se caractérisent par un profil plutôt technophile, si l’on en juge par leur niveau d’équipement en terminaux mobiles. Ils ont un usage assez ancien de l’Internet (44,1% depuis plus de 5 ans). De plus, ils disposent majoritairement d’un accès haut débit à Internet (73,8%). Ils sont âgés de 25 à 49 ans (47%), plutôt franciliens (47,3%) et effectuent régulièrement des déplacements professionnels (27.5% se déplacent au moins une fois par mois).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur