Etude: Linux ne renversera pas Windows. Pourquoi?

Régulations

Le passage total de l’un à l’autre serait trop long, trop risqué, trop cher selon les entreprises sondées, constate le Yankee Group

Voilà une étude qui va redonner le sourire à Microsoft. A l’heure où l’éditeur de Redmond voit la menace Linux augmenter de jour en jour tant au niveau des entreprises que des administrations, cette analyse de la société d’études Yankee Group montre que beaucoup d’eau coulera sous les ponts avant que cette menace soit réellement inquiétante. Pire, l’OS au Pingouin en prend pour son matricule!

Selon l’étude, environ 90% des 300 grandes entreprises sondées, comptant 10.000 employés ou plus, ont déclaré qu’un passage important ou total de Windows vers Linux serait extrêmement coûteux, complexe et long. Le passage vers Linux n’apporterait pas de gains tangibles en termes d’activité pour ces grandes entreprises, selon la majorité des 1.000 dirigeants et responsables informatiques sondés dans le monde. “Dans les grandes entreprises, un déploiement important de Linux ou un basculement complet de Windows vers Linux coûterait trois à quatre fois plus cher et prendrait trois fois plus de temps qu’une mise à jour d’une version de Windows vers une nouvelle version”, a déclaré Laura DiDio, analyste du Yankee Group. Conclusion, dans les deux ans à venir, le système Linux ne devrait pas passer devant Windows ni sur le marché des serveurs, ni sur celui des ordinateurs de bureau où Windows détient 94% de parts de marché, a estimé la société d’études. C’est Microsoft qui a commandé cette étude? Une chose est sûre: si Linux n’est pas prêt de détrôner Windows (ce qui reste encore à prouver), l’OS libre est déjà passé devant MacOS. Selon une étude mondiale d’IDC, Linux se voit attribuer 3,2% du marché des OS contre 1,8% pour Apple. Historique! Mieux, toujours selon IDC, Linux devrait même obtenir 6% du marché en 2007, loin, très loin devant Apple. Une tendance illustrée par l’avancée de Linux au sein des administrations. En 2001, Linux détenait 0,5% de part de marché juste derrière Apple à 3,1%, tandis qu’en 2002, le système libre atteignait 2,8% contre 2,9% pour Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur