Europe : le portail OSOR de l’Open Source revient à Unisys

Logiciels

La création et la gestion du système référentiel européen de l’Open Source
OSOR (Open Source Observatory & Repository) a été
confié par la Commission européenne au consortium emmené par Unisys

OSOR (Open Source Observatory & Repository) est un référentiel commun qui centralise sur un portail Internet le code source et objet d’applications Open Source, des informations concernant leur utilisation, les différentes versions des logiciels, les licences ou la documentation des contrats.

Sur ce portail, les administrations des Etats membres de l’Europe auront également la possibilité de partager leur savoir-faire relatif à leurs diverses applications Open Source. Cette collaboration a pour but de favoriser le retour sur les investissements informatiques au sein des administrations des Etats membres de l’UE et l’interopérabilité de leurs applications.

Par sa démarche, la Commission européenne souhaite encourager les administrations européennes à utiliser les logiciels les une des autres et à développer des projets communs, par exemple dans le domaine de la passation des marchés publics par voie électronique, de l’interopérabilité des applications administratives ou de la reconnaissance réciproque des différents formats de carte d’identité électronique.

Le partage et la réutilisation des applications peuvent avoir un impact économique significatif dans la mesure où les services publics pourront réaliser des économies sur leurs investissements en s’appuyant sur les compétences de leurs homologues dans les autres pays.

L’intérêt des administrations pour les logiciels libres ne réside pas tant dans la substitution de ceux-ci à des produits propriétaires“, a déclaré Karel De Vriendt, chef de l’unité services européens de l’administration en ligne de l’UE.

Il s’agit de plus en plus de développer des applications sur mesure reposant sur des logiciels libres, sur des développements collaboratifs et sur l’utilisation de licences open source en vue de mutualiser les résultats de ces développements. Le nouveau système OSOR est appelé à devenir l’outil de coopération privilégié afin d’accélérer la mise en commun des logiciels entre Etats membres.”

Le contrat portant sur la création et la gestion d’OSOR a été remporté après appel d’offre public par le consortium emmené par Unisys, en compagnie de l’institut de recherche néerlandais MERIT (Maastricht Economic Research Institute on Innovation & Technology), GOPA Cartermill et l’Université espagnole Rey Juan Carlos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur