L’Europe mauvais élève du marché des serveurs (Gartner)

CloudServeurs

Alors que le marché des serveurs s’est plutôt bien tenu en 2012, l’Europe s’est de nouveau affichée en baisse au cours du dernier trimestre.

Livraisons en repli de 10,4% au cours du dernier trimestre 2012 (comparé au dernier trimestre 2011), avec 630.000 serveurs livrés et un repli des revenus de 7,4% avec 3,8 milliards de dollars. La région EMEA (Europe, Middle East and Africa) termine bonne dernière du marché des serveurs selon le Gartner.

Pourtant, au cours de ce trimestre, le marché des serveurs s’est plutôt bien tenu, malgré une légère compression des livraisons de 0,2%, en enregistrant une progression des ventes de 5,1% avec 14,6 milliards de dollars (très précisément 14.620.624.171 dollars, notons la précision des chiffres publiés par le Gartner !). Les livraisons de serveurs ont progressé de 5,5% en Amérique du Nord, 3,4% en Asie/Pacifique, et 0,2% en Amérique latine.

HP et Dell font mieux qu’IBM… en volume

Au dernier trimestre 2012, HP aurait livré 663.598 serveurs, en repli de 5,9% d’une année sur l’autre ; Dell, 532.890 serveurs, également en repli de 7,0% ; IBM 291.3298 serveurs, en repli de 11,5% ; Fujitsu serait stable avec 69.853 machines livrées, soit un léger recul de 0,1% ; enfin Cisco bondit de 40,9% avec 63.342 serveurs livrés, remplaçant Oracle (Sun) au Top 5.

Les autres fabricants de serveurs représentent une part importante des machines livrées, 35,2%, avec 879.711 serveurs, en progression de 12,2%. Ce sont en réalité les serveurs x86 qui entrainent le marché. La demande au dernier trimestre, comparée au quatrième trimestre 2011, a progressé de 0,2%, mais surtout les revenus de 6,6%.

IBM fait mieux que HP et Dell… en revenus

En chiffre d’affaires, le Top 5 affiche une différence sensible : IBM occupe la première place des ventes de serveurs avec un revenu supérieur à 5 milliards de dollars. Big Blue continue de tirer profit des infatigables mainframes. Tout comme les plateformes RISC/Itanium Unix, le mainframe a toujours la cote, n’en déplaise à leurs détracteurs.

Dans la foulée, c’est quasi un gouffre qui sépare le premier, IBM du second, HP, avec un chiffre d’affaires au dernier trimestre de 3,6 milliards de dollars pour ce dernier. Le troisième, Dell, est également éloigné, avec 2 milliards de dollars. Oracle occupe la quatrième place, 0,6 milliard de dollars, et Fujitsu la cinquième, 0,5 milliard.

Tous ces acteurs fabricants de serveurs ont enregistré un repli de leurs résultats, tant en livraisons qu’en chiffre d’affaires, sur la zone EMEA.

Quant à 2013, Gartner ne prévoit pas d’évolution sensible de la tendance, hormis l’accroissement de la consolidation des serveurs physiques par la virtualisation sur les plateformes x86.

Image  © Adrian Hillman – Fotolia.com


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur