Europe : Microsoft va repasser l’oral

Régulations

Microsoft n’est pas satisfait du traitement que lui réserve la commission européenne?

Microsoft estime que sa dernière annonce ? l’ouverture du code de Windows par des licences ? suffit. Et il entend éviter, ou tout du moins réduire les 2 millions d’euros de pénalités quotidiennes qui arrivent à grands pas.

Pourtant, la Commission européenne, qui n’a pas encore rendu son avis, ne semble pas des plus satisfaite par le geste de l’éditeur, qui ne répond pas exactement à ce à quoi il a été condamné? (lire nos articles) Alors Microsoft fait entendre de la voix. La Commission européenne « ignore l’évidence critique de ses échéances« , affirme-t-il, rappelant qu’il est sous le coup des pénalités. Les directives de l’Europe ont été « totalement respectées » surenchérit le géant du logiciel, qui oublie cependant d’indiquer que de l’autre côté de l’Atlantique, ses actes laissent aussi perplexes les autorités américaines ! Condamné, Microsoft a déjà versé 497 millions d’euros à la Commission, en mars 2004, et ce malgré son appel. Et il est depuis plusieurs semaines sous la contrainte des 2 millions d’euros de pénalités quotidiennes? Qui n’ont cependant pas encore été engagées. Il va très prochainement repasser à l’oral devant la Commission. Son objectif, faire admettre par cette dernière que ses derniers actes répondent aux contraintes auxquelles il a été condamné. Ou tout du moins dans un premier temps obtenir une révision (réduction) des pénalités, au titre qu’il a déjà en partie répondu aux contraintes, à défaut d’une reconnaissance totale. A suivre?


Avis d'experts de l'IT