Eurostar installe le Wi-fi dans ses gares

Régulations

Les stations Eurostar de Waterloo et de Ashford adoptent des bornes d’accès sans fil au réseau Internet

La compagnie ferroviaire a passé un accord avec l’opérateur télécoms spécialiste du Wi-Fi Broadreach Networks. Société qui, il est vrai, a des dispositions en matière de réseaux, puisqu’elle est le fournisseur d’accès sans fil et ligne fixe de ReadyToSurf.

Quant aux utilisateurs, ils peuvent dorénavant acheter du temps de connexion sur place (cartes prépayées) ou payer par carte de crédit lorsqu’ils essaient de se connecter au système pour la première fois. Le déploiement d’un réseau dédié et sécurisé, sans fil est un outil de mobilité de plus pour les voyageurs et notamment les hommes d’affaires. Les opérateurs ayant un accord « roaming » avec Broadreach tels BT Openzone, Boingo et iPass, permettent à leur clientèle d’utiliser leur propre compte pour se connecter via les nouvelles bornes « Hot-spots ». Le service VLAN (Virtual Local Area Network) est ouvert à tout les passagers Eurostar, et, est accessible dans les salons de détente et de travail des gares, indique la société de télécommunications. Mais il est certain que dans un premier temps ce service est destiné aux voyageurs de la classe « business ». Les Britanniques se sont en effet tournés vers les offres d’Eurostar, financièrement plus intéressante pour eux qu’un vol vers Paris ou Bruxelles. 66% des passagers voyagent du Royaume-Uni vers Paris et 55% vers Bruxelles. On est encore assez loin de l’accès au réseau sans fil dans les trains mais il s’agit d’une très nette avancée dans cette direction. Consciente des enjeux que cela représente, la filiale a annoncé une série de test d’orientation des passagers par l’intermédiaire du service VLAN. En février 2004 Eurostar indiquait vouloir placer des accès Wi-Fi dans ses trains d’ici la fin de l’année. Le journal du Web indique que la compagnie pourrait utiliser la solution mise en place, dans les voitures de première classe par GNER sur sa ligne entre Londres et l’Ecosse, une connexion satellite qui permet de rester connecter, même dans les tunnels. Pour autant, quid de la partie française d’Eurostar? En 2005, le groupe devrait aussi installer des bornes « Hot-spots » dans ses terminaux de Paris et Bruxelles. Mais que les usagers de la SNCF ne s’inquiètent pas ! Cegetel, la filiale télécoms retenue en juillet 2004 pour équiper les 50 plus grandes gares de France prévoit l’ouverture de ce service dans l’ensemble des gares de manière progressive. Comme l’illustre cette collaboration, les gares françaises ne sont pas en reste, et le défi technologique que représente le Wi-Fi est bien assimilé par l’ensemble des voyagistes de notre pays. Peut-être que dans un futur proche les accros de la toile pourront s’adonner à leur passion directement depuis les rames du métro?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur