Pour gérer vos consentements :
Categories: Poste de travail

Événement hybride : frein ou accélérateur pour les cadres ?

Le format est connu et expérimenté par la majorité des cadres interrogés en France. Mais les pratiques ne sont pas uniformes, si l’on en croit une enquête* Ifop promue par Wisembly.

Un millier de cadres du secteur privé ont été interrogés.

76% des répondants déclarent avoir assisté à au moins un événement hybride au cours des deux dernières années. Dans le détail, ils sont plus nombreux à avoir participé à un événement hybride à distance (73%) qu’en présentiel (62%).

Parmi ceux qui ont assisté à ce type d’événement à distance, plus de 8 sur 10 se déclarent satisfaits du contenu, de la durée et des conditions techniques proposés par l’organisateur.

Eviter les déplacements chronophages est l’avantage le plus souvent cité (par 48% du panel), devant le choix du programme (15%) et l’échange avec davantage de personnes (10%).

Participation à géométrie variable

La participation à des événements hybrides et le ressenti peuvent varier grandement parmi la population de cadres. Ainsi, 65% des moins de 35 ans, contre 78% des 35 ans et plus jugent « satisfaisant » leur propre niveau d’attention lors de leur participation à distance.

Aussi, l’hybride est davantage proposé aux cadres d’entreprises de 500 salariés et plus (80%, contre 71% dans les entreprises de moins de 500 salariés). Le format est aussi plus répandu en Ile-de-France (80%) que dans d’autres régions (73%). Les sièges sociaux de grands groupes et les cadres étant davantage présents à Paris et dans sa région.

Enfin, les cadres de certains secteurs d’activité sont également plus impliqués – innovation/numérique (87%), communication/marketing (85%), ressources humaines (81%).

Selon une autre étude (Microsoft Work Trend Index), 50% des responsables métiers et informatiques interrogés (42% en France) redoutent de se trouver dans l’obligation de travailler en présentiel à temps plein. Aussi, 52% des employés (32% dans l’Hexagone) opteraient volontiers pour le maintien du télétravail ou du travail en mode hybride.

*L’enquête a été menée du 22 février au 2 mars 2022 par l’Ifop et promue par la plateforme collaborative française Wisembly. 1002 cadres du secteur privé ont répondu au questionnaire auto-administré en ligne.

(crédit photo © Wisembly)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago