Evi : un Français dans la foire d’empoigne des tabphones

MobilitéPoste de travail
evi-francais-tabphones

Engagé dans un virage stratégique sur le marché concurrentiel des terminaux mobiles, le Français Evi SAS investit le segment des tabphones avec deux modèles Wallet de 5,7 et 6 pouces.

“Super Size Me”. A mi-chemin entre smartphones et tablettes, Evi ajoute une corde à son arc en prenant l’initiative sur le marché des tabphones – ou “phablets” – avec deux modèles de 5,7 et 6 pouces positionnés en milieu de gamme.

La SAS française, qui conçoit et développe depuis 2009 des tablettes tactiles, aborde un virage stratégique dans la mobilité. Sur un marché devenu hautement concurrentiel, elle diversifie ses horizons (et son catalogue) en mettant à profit sa double compétence hardware et logicielle. A la croisée des chemins, ses produits s’empreignent d’hybridité et acquièrent deux visages complémentaires : l’agrément d’un téléphone mobile associé aux fonctionnalités d’une ardoise numérique.

Un marché concurrentiel

C’est le principe même du tabphone, concept vedette dans les rangs du dernier Mobile World Congress. Cette foire d’empoigne des fabricants télécoms a donné lieu à de nombreuses officialisations : tandis que Samsung réaffirmait le succès de ses Galaxy Note, ZTE faisait la part belle au modèle Grand ; Lenovo remettait un pied en Europe avec le K900 ; LG mettait quant à lui en lumière l’Optimus G Pro à connectivité LTE.

La 4G n’est pas d’actualité chez Evi, qui préfère faire place nette, autour du système d’exploitation Android 4.2 “Jelly Bean”, aux écrans IPS et aux fonctionnalités multimédias, avec également des promesses en termes d’autonomie. Illustration avec le Wallet HD, mastodonte qui affiche 217 g à la pesée, mais qui reste relativement svelte (9,7 mm d’épaisseur) vu son écran 5,7 pouces (1280 x 720 points), son double emplacement SIM (un seul compatible 3G à 7,2 Mbit/s) et sa batterie amovible de 3600 mAh annoncée à 18 heures d’autonomie en conversation.

Avec ou sans HD ?

Les quatre cœurs ARM Cortex-A7 à 1,2 GHz du processeur MediaTek MT6589, les 8 Go de mémoire interne et le capteur d’images de 8 mégapixels confirment ce Wallet HD dans son positionnement commercial, traduit par un tarif annoncé de 399 euros TTC, disponible immédiatement. Même constat pour le modèle Wallet, qui relève la barre à 6 pouces, dans une configuration néanmoins plus modeste, reflet d’une quête du rapport qualité-prix idéal.

Pour 299 euros TTC, le terminal embarque en effet un processeur MediaTek bicœur à 1,2 GHz (SoC MTK6577 avec solution graphique PowerVR SGX531 Ultra), 4 Go d’espace de stockage extensibles via une carte microSD(HC)… et 512 Mo de RAM pour sustenter l’environnement Android 4.1. L’écran, toujours à technologie IPS, perd en résolution, à 854 x 480 points, tout comme l’APN, qui passe à 5 mégapixels. Wi-Fi 802.11n et Bluetooth 2.0 sont toujours de la partie, au même titre que la 3G HSDPA à 7,2 Mbit/s.

Evi Wallet HD

Crédit photos : Evi

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : Archos, des MP3 aux smartphones


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur