Expand Networks, ou comment accélérer les flux de 2000 sites?

Réseaux

Les réseaux à hauts débits se banalisent, le prix du mégabits/seconde baisse toujours. Pourtant, il existe aussi la possibilité d’optimiser les flux… C’est la proposition des “accélérateurs”, du type Packeteer ou Expand Networks. Ce dernier affirme qu’il détient un nouveau record…

Un système d’accélération des flux, modulaire, capable de “booster” des débits allant de 20 à 250 Mbits/sec. pour connecter jusqu’à 2.000 sites distants?

C’est la promesse d’Expand Networks, qui introduit sur le marché une configuration record, sous forme d’un châssis modulaire abritant jusqu’à 10 serveurs lames accélérateurs, de 2 à 45 Mbits/s chacun! Avec ses modules “lames”, l’Accelerator System 10000 peut supporter des liens multiples allant jusqu’à 250 Mbits/s. Ces ‘lames’ sont extractibles “à chaud” et peuvent, au total, connecter à partir d’un siège central jusqu’à 2000 sites distants. Le contructeur affirme que les temps de réponse obtenus sont “comparables à ceux du LAN[réseau local du siège].” Chaque module assure une compression prédictive sur tous types de trafic ‘data’ (TCP, UDP, ICMP, L2TP…) avec réduction des temps de latence (algorithmes dits de “byte caching“). La qualité de service peut s’ajuster selon 128 niveaux de prioritisation des flux, et avec contrôle de la congestion. L’accélération se vérifie dans un facteur de 1 à 10 sur tous types d’applicatifs (Citrix, SAP, Siebel, MS-Office, Lotus Notes…). Quels sont les ressorts du système? La consolidation des serveurs est optimisée selon le protocole WAFS (wide area file system, protocole d’origine Cisco, avec ‘cashing’ incrémental: gestion des fichiers sur les serveurs centraux). De même, l’accélération CIFS (jobs de backup Legato ou Veritas distant) s’exécute dans un facteur de 1 à 50. Les serveurs Print, DHCP, DNS sont “court-circuités”. Le dispositif assume également l’encryptage/désencryptage (autre facteur d’accélération). Bon nombre de grands comptes, dans le secteur banque/ assurance (La Poste, Areva, BNP Paribas, ING Bank, Allianz, Zurich…, mais également Alcatel, IBM G.S., Equant…) connaissent déjà ces atouts, qui s’appliquent notamment aux architectures nouvelles de services Web. Le châssis, avec l’outil de management, revient à 36 K-euros; une configuration 10 Mbits/s, pour 100 sites/lame, coûte 17 k-euros, et 22 K-euros pour 25 Mbits/s, 356 sites/lame. Les appliances sur les sites distants (Accelerator 4920 ou 6910), pour 2 à 10 Mbits/s sont commercialisés 9,99 et 18 K-euros, respectivement. Côté distribution, Expand Networks vient de signer un accord avec ComputerLinks France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur