Exploration de Mars: une solution de stockage SAN

Réseaux

Pour stocker la masse de données transmises par les missions martiennes, via les robots Spirit et Opportunity, la NASA a adopté un système de stockage en réseau développé par Raytheon avec EMC et Brocade notamment

Dès le départ de la mission Mars Rover, Spirit a transmis une gigantesque masse de données: elles sont stockées sur un système SAN (

storage area network) développé dans l’unité de la Nasa à Langley par Raython Corp. Les données sont ensuite transmises au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena où officient les ingénieurs responsables de la mission. Le réseau de stockage SAN emmagasine 5 tera octets de données chaque semaine en provenance de Mars, 10 minutes étant nécessaires pour transmettre ces données à la Terre pratiquement à la vitesse de la lumière. Une fois stockées, ces données sont transmises sur le réseau par fibre optique à un débit de 1Go par seconde. Dans un premier temps, les données transmises par Spirit lors de sa descente sur Mars, de la traversée de l’atmosphère martien à l’atterrissage sur le sol, ont été analysées par le JPL afin d’adapter le programme de la mission Opportunity, dont l’atterrissage s’est déroulé trois semaines plus tard à l’opposé de son aîné. La Nasa a ainsi construit un modèle télémétrique de la traversée de l’atmosphère par les robots. Cependant, il est rassurant de constater que, même sur Mars, la nature reprend ses droits? Opportunity a rencontré une tempête atmosphérique qui l’a propulsé à la limite de la zone d’atterrissage prévue. Mais comme le dernier mot doit toujours revenir au genre humain, les ingénieurs de la Nasa ont déclaré qu’ils espèrent exploiter les données transmises lors de la descente d’Opportunity afin de mieux préparer les missions à venir. Une configuration SAN multi-constructeurs

Stockage de premier niveau, le SAN de Langley est basé sur deux serveurs de disques, un Clariion de EMC d’une capacité de 1,5 tera- octets et une station Total Performance 9400 de Silicon Graphics avec 4 tera-octets. Les deux sont configurés en RAID 5.

Le réseau de stockage communique en Fibre Channel à 1Go/s, les liens étant fournis par Brocade Communications Systems. L’ensemble est complété par des sauvegardes d’un serveur SGI Origin 2000 à 8 processeurs avec une ‘librairie’ de 2 doubles bandes 380 LTO à 200 Go de Spectra Logic. Enfin, le processus de sauvegarde est géré par le logiciel NetVault de BackBone Software, qui incrémente les sauvegardes quotidiennes et une sauvegarde globale hebdomadaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur