Explosion d’iPhone : Apple tente de rassurer l'Europe

Sécurité

Suite à l’explosion d’iPhone, Apple sort du silence et donne le change à la Commission européenne. Mais toujours peu de communication autour des incidents.

« Accidents isolés. » C’est en ces termes laconiques que la firme qualifie les défaillances de ses produits mobiles. En fin de semaine dernière, la Commission européenne avait demandé à Apple à s’expliquer sur les récents incidents. Un jeune français de 18 ans avait alors été blessé à l’œil suite à l’éclatement de l’écran d’un iPhone. Précédemment, c’est une famille de Liverpool qui s’est fait connaître pour l’explosion d’un iPod et, surtout, pour avoir révélé l’attitude d’Apple qui cherchait à acheter son silence. L’affaire a fait grand bruit sur Internet, ce qui a révélé ensuite d’autres cas d’utilisateurs victimes des dysfonctionnements graves d’iPhone et iPod.

Après avoir fait la sourde oreille, Apple a décidé de répondre de répondre aux instances bruxelloises. Mais la société américaine joue la carte de l’apaisement, en parlant de cas isolés. Elle a par ailleurs affirmé qu’elle cherchera « d’avantage d’informations et des détails spécifiques ». En revanche, des tests ne seront faits que « si nécessaire ». De son côté, la commission européenne a appelé les états membres à utiliser le système d’alerte Rapex, concernant les produits de consommation estimés dangereux.

Toujours est-il que cet épisode estival ne cesse d’alimenter la polémique. Aux Etats-Unis, la chaîne de télévision KIRO affirme qu’Apple aurait tenté de réduire au silence des utilisateurs d’iPod ayant explosés. Quinze cas d’incidents similaires auraient été répertoriés par la commission américaine de sécurité des consommateurs. Affaire à suivre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur