Pour gérer vos consentements :

Externalisation IT : le cloud séduit toujours plus l’Europe

Les contrats cloud montent en puissance sur un marché européen de l’outsourcing informatique encore dominé par les services managés classiques. C’est l’un des enseignements de l’Index que publie Information Services Group (ISG).

Au deuxième trimestre 2021, la valeur annuelle combinée des contrats* d’externalisation IT a atteint 6,3 milliards de dollars (Md$) en EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Le marché a ainsi progressé de 4% en un trimestre et de 31% par rapport au second trimestre 2020, qui fut fortement impacté par la crise sanitaire (source : ISG Index 2Q 2021).

Les services managés ont pesé 3,4 Md$ en EMEA. Un chiffre en repli de 4% d’un trimestre à l’autre, mais en croissance de 23% par rapport au second trimestre 2020. Dans le détail : l’externalisation des activités informatiques (ITO) a progressé de 18% en un an à 2,8 Md$. Et l’externalisation des processus d’affaires (BPO) a bondi de 54% à 611 millions $.

Une bonne nouvelle pour les sociétés de conseil et de services aux entreprises du marché, dont HCL et TietoEVRY dans l’ITO, Cognizant, Capita et ISS Group dans le BPO.

Sur le plan géographique, c’est en France que les services managés ont connu la plus forte croissance au deuxième trimestre (+44% en glissement annuel à 295,5 millions $).

Partout, la progression des contrats cloud est elle aussi remarquable.

Proche du « point de bascule »

« L’Europe a pris du retard par rapport à d’autres régions dans l’adoption de services basés sur le cloud, mais le rythme de croissance s’accélère maintenant », a déclaré Steven Hall, associé et président d’ISG. « Nous sommes proches du point de bascule », a-t-il ajouté.

La valeur de contrats cloud « as-a-service » a ainsi atteint 2,9 Md$ sur le trimestre (+41% en un an, +15% par rapport au T1 2021), rapporte la société d’analystes. A lui seul, le segment des infrastructures en tant que service (IaaS) a progressé de 47% en glissement annuel (18% en un trimestre) pour atteindre 2,2 Md$. Le segment du logiciel en tant que service (SaaS) a augmenté de 27% en un an (5% d’un trimestre à l’autre) à 722 millions $.

ISG cite, entre autres, les contrats IaaS conclus entre GCP et LVMH, AWS et Ferrari, et les accords SaaS entre Microsoft et de grands comptes, dont ABN AMRO Bank, BMW et Sanofi.

Dans un tel environnement, le segment des offres en tant que service représente dorénavant 46% du marché EMEA de l’outsourcing informatique. Aussi « la valeur annuelle des contrats as-a-service devrait prochainement surpasser les 50% » dans la région.

*L’ISG Index EMEA mesure les contrats d’externalisation IT d’une valeur annuelle de 5 millions $ ou plus chacun.

(crédit photo © Beboy / Adobe Stock)

Recent Posts

Gestion des API : un enchevêtrement qui peut coûter cher

Une entreprise fait appel, en moyenne, à trois fournisseurs de solutions de gestion d'interfaces de…

1 jour ago

Chargeur universel : l’UE passe vraiment à l’action

L'Union européenne a lancé une procédure d'amendement de la directive sur les équipements radioélectriques. En…

1 jour ago

Accenture prévoit jusqu’à 15% de croissance pour 2022

Porté par la demande de conseil cloud de grands comptes, le groupe Accenture, solide en…

1 jour ago

Gartner : les « technologues d’entreprise » gagnent du terrain

Nombre de projets technologiques sont dorénavant créés et déployés par des utilisateurs métiers et techniques…

2 jours ago

Doctrine cloud : les concessions de l’État face à Office 365

La DINUM rappelle la non-conformité d'Office 365 avec la politique « cloud au centre ».…

2 jours ago

Sécurité OT : Siemens et Zscaler adaptent le Zero Trust

Siemens et l'éditeur de sécurité cloud Zscaler déploient leur partenariat dans l'accès "zero trust" aux…

3 jours ago