F-Secure cible les PME

Sécurité

Le finlandais présente son offre de sécurité totalement externalisée

Comme tant d’autres, F-Secure s’attaque donc au marché de la sécurité pour les PME avec la solution « Protection Service for Business » (PSB).

L’application est compatible avec les principales plates-formes Windows. Interrogé F-Secure envisage de sortir une version pour l’environnement Apple.

PSB est une solution de sécurité « complète et automatisée » fournissant une protection « constamment mise à jour » contre toutes les menaces liées à Internet, même pour les utilisateurs mobiles. Notons qu’elle a la possibilité de désinstaller automatiquement les précédentes solutions de sécurité présentes sur un poste.

Cette solution est distribuée de façon indirecte à 100%. Elle est délivrée sous forme de service via un revendeur à valeur ajoutée (VAR). L’éditeur en revendique 220 sur le sol français. F-Secure précise que sa solution s’appuie sur l’offre commercialisée depuis six ans auprès de 160 FAI dans le monde.« Dans l’Hexagone, presque tous les FAI utilisent PSB » affirme l’éditeur.

Pour les PME / PMI qui possèdent un service informatique, cette solution possède une interface de gestion basée sur le Web.

Juha Ollila, vp Channel Business de F-Secure, explique : « La nouvelle solution PSB de F-Secure est un service, mais surtout un service très rentable. Elle permet aux PME / PMI de concentrer leur temps et leurs ressources à favoriser la croissance plutôt que de se préoccuper de l’évolution incessante des menaces de sécurité.Elle ne nécessite aucun connaissance informatique ni aucune infrastructure« .

La solution PSB intègre un parfeu, la prévention des intrusions, le contrôle des applications, la protection proactive avec la technologie de pointe DeepGuard, la détection des rootkits avec l’outil F-Secure Blacklight et un antispam intégré permettant d’éviter les courriers électroniques indésirables dans la messagerie. Elle est disponible dans 25 langues.

Les tarifs de PSB démarrent à 40 euros par poste et par an jusqu’à 24 licences.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT