F5 Networks : John McAdam cède sa place à Manuel Rivelo

CloudGestion des réseauxRégulationsRéseauxSécurité

Après 15 ans passé à la tête de F5 Networks, John McAdam cède les rênes à Manuel Rivelo, notamment responsable de l’architecture Synthesis.

« Mon temps comme directeur général a été très enrichissant à la fois professionnellement et personnellement. » John McAdam a annoncé son départ de la tête de F5 Networks qui interviendra le 1er juillet prochain. Il conserve néanmoins un rôle dans la société américaine qu’il dirigeait depuis juillet 2000. Il intégrera le conseil d’administration en temps que président. Il prend la place qu’occupait depuis 2004 Al Higginson qui restera administrateur principal indépendant.

Manuel Rivelo (photo) succédera à John McAdam à la tête du spécialiste de l’ADC (Application Delivery Controller ou applications de contrôle des équipements) et de solutions de services réseau. Après 19 ans passés chez Cisco, notamment en tant que responsable des Systèmes et Ingénierie des opérations, Manuel Rivelo est entré chez F5 en octobre 2011 où il a pris en charge le développement produit et marketing du fournisseur. C’est notamment lui qui a supervisé la réalisation de Synthesis, l’architecture phare de fourniture des applications réseau pour le datacenter et le Cloud. Aux yeux de Al Higginson, le futur CEO « est un vétéran des affaires et un visionnaire technologique, [il est] exceptionnellement bien qualifié pour diriger F5 à un moment où la société est très bien placée pour capitaliser sur les opportunités de marchés émergents ».

L’activité portée par le marché américain

Manuel Rivelo aura la lourde responsabilité d’accélérer les revenus de l’entreprise dans un contexte incertain. Au deuxième trimestre fiscal 2015 arrêté le 31 mars, F5 a annoncé un chiffre d’affaires en hausse annuelle de 12% et de 2% séquentiellement à 472,1 millions de dollars. Pour un bénéfice (non GAAP) en hausse annuel de 23% à 115,3 millions. Soit une valeur du titre à 1,18 dollars quand les analystes en attendaient 1,50.

Mais si l’activité est portée par le marché américain, les demandes européenne et asiatique se sont révélées moins fructueuses que prévues à cause de la résistance du dollar, a reconnu F5. « S’il est difficile d’évaluer les mouvements futurs des taux de change, nous pensons qu’il est prudent de prendre en compte cet impact dans notre prévisions de revenus pour le trimestre en cours », a indiqué John McAdam dans le communiqué. La société annonce un chiffre d’affaires prévisionnel entre 475 à 485 millions de dollars pour le 30 juin prochain, à l’heure ou Manuel Rivelo prendra le relais. En 15 ans, John McAdam aura de son côté contribué à faire passer le chiffre d’affaires annuel de F5 d’un peu plus de 100 millions à 1,7 milliard de dollars.


Lire également
F5 Synthesis embrasse le SDAS pour les services de la couche réseau
Silverline : F5 Networks exporte son anti-DDoS dans le Cloud
F5 Networks ouvre son premier « techno center » européen


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur