Facebook entend conserver son indépendance

Régulations

Le site communautaire répond aux rumeurs d’une montée de Microsoft dans son capital

Facebook remet les pendules à l’heure. Le 9 mai dernier, des rumeurs insistantes prêtaient à Microsoft l’ambition de s’emparer de 100% de Facebook, suite à l’échec de son OPA sur Yahoo.

Selon leWall Street Journal, les banquiers de Microsoft auraient émis des “signaux subtils” en direction de Facebook pour voir si une offre sur la totalité du capital serait envisageable.

Rappelons que Microsoft a déjà un pied dans Facebook. En octobre dernier, le groupe prenait une participation limitée à 1,6% dans le site mais le montant atteint tout de même les 250 millions de dollars. Ce qui porte la valorisation à un montant astronomique: 15 milliards de dollars ! Sans doute le prix le plus élevé jamais payé pour un start-up aussi jeune…

Ce lundi, Mark Zuckerberg, p-dg du site communautaire, s’est montré très clair. “Notre histoire montre que nous voulons vraiment rester indépendant”, a-t-il déclaré lors du lancement de la version japonaise de Facebook.

“Cette indépendance nous permettra de nous concentrer sur le long terme”, ajoute-t-il. Cette réaction n’est pas une surprise. Zuckerberg a toujours été hostile à une cession, lui préférant une introduction en bourse.

Reste que Facebook a encore bien du mal à monétiser ses 67 millions d’utilisateurs. Son chiffre d’affaires devrait atteindre ‘seulement’ les 150 millions de dollars, avec 30 millions de résultat net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur