Les services de Google et Facebook en panne ce lundi

Poste de travail
Facebook, Google, panne © Catalin Petolea - Shutterstock

Lundi noir pour Google et Facebook, qui ont vu leurs services tomber. La raison de ces problèmes n’a pas été expliquée, mais le net dans son ensemble était très perturbé.

Le service de messagerie de Google (Gmail) a été touché par une panne hier, lundi 10 décembre. Tout semble être rentré dans l’ordre aux alentours de 18h30.

« Le problème lié à Gmail devrait à présent être résolu », peut-on lire sur la console de supervision en ligne qui permet d’observer le niveau opérationnel des services Google. « Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension. »

Notez que la panne n’a pas seulement concerné Gmail, mais également d’autres services du géant de la recherche Internet. Le réseau social Google+ et le service Drive ont ainsi été touchés. Le 7 décembre, un incident sur Gmail avait aussi été relevé rappellent nos confrères d’ITespresso.fr.

Facebook aussi…

Google n’a pas été le seul gros acteur du web à avoir été visé par des problèmes hier. Notre consœur (insomniaque) de Gizmodo.fr (Florence) a également constaté des perturbations sur Facebook, aux alentours de minuit.

Le site est revenu en ligne une trentaine de minutes plus tard. Aucune indication quant au problème rencontré par la société n’a été donnée pour le moment, même si un souci de DNS semble probable.

Chose sûre, ce lundi est à marquer d’une pierre (noire ?). Nous avons en effet constaté d’autres ralentissements sur des sites de premier plan. Attaques massives, problèmes techniques… la cause de ces soucis n’a pas encore été expliquée.

Crédit photo : © Catalin Petolea – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un champion du navigateur web Chrome ?

Découvrez les datacenters de Google, en images

Découvrez les datacenters de Google, en images

Image 4 of 10

Découvrez les datacenters de Google, en images
The Dalles, Oregon : Denise Harwood diagnostique une surchauffe du processeur. Crédit photo © Google/ Connie Zhou


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur