Facebook investit Tor, pour lutter contre la censure

CollaborationLogiciels

Protéger l’anonymat de ceux qui viendront dévoiler leur vie privée sur Facebook, voilà la nouvelle idée (saugrenue ?) du réseau social.

Facebook permet maintenant à ses utilisateurs d’accéder directement au réseau social via le réseau Tor. L’anonymat de l’internaute sera ainsi assuré lorsqu’il essaiera de se connecter aux services de Facebook.

L’adresse https://facebookcorewwwi.onion/ est le point d’entrée de Facebook sur le réseau Tor. Ce serveur est relié directement à l’un des datacenters de la firme. Cette dernière élimine ainsi tout intermédiaire entre le réseau Tor et ses serveurs. L’utilisation du HTTPS permettra de surcroît de garantir une certaine confidentialité des données transférées.

Pour les opposants politiques

Bien entendu, l’objectif n’est pas ici de protéger l’anonymat de l’utilisateur lambda de Facebook, ce dernier se connectant sur le réseau social pour y dévoiler sa vie et ses activités… chose qu’il doit faire sous son vrai nom (selon les règles imposées par la firme). Cette initiative permettra toutefois à ceux résidant dans des pays où l’accès à ce service est interdit de s’y connecter.

L’idée reste ici de permettre aux opposants politiques de pays en crise d’accéder en toute sécurité au réseau social Facebook. Reste que ces derniers devront se faire à l’idée que les grandes oreilles du gouvernement américain seront probablement à l’écoute.

A lire aussi :
Facebook double presque ses bénéfices
Facebook prêt à dépenser des milliards de $ pour démocratiser l’accès à Internet
Laura Poitras : « Facebook est un cadeau fait aux agences de renseignement »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur