Facebook débarque sur iOS6, Google est éjecté

MobilitéPoste de travail
crédit photo © Apple

Nombreuses sont les nouveautés d’iOS 6. Principalement des améliorations dont certaines profiteront exclusivement à l’iPhone 5.

Le nouvel OS mobile d’Apple est désormais disponible. Livré par défaut avec l’iPhone 5 (à partir du 21 septembre), iOS6 est compatible avec les iPhone 3GS, 4, 4S, les iPad 2 et 3 (nouvel iPad) ainsi qu’avec les iPod touch 4 et 5. Les autres terminaux d’Apple sont désormais bloqués à iOS 5, au mieux.

Pas de réelle révolution dans ce nouvel OS, mais des évolutions notables notamment liées à l’ergonomie améliorée. Laquelle profitera avant tout à l’iPhone 5, nombre de fonctionnalités n’étant pas disponibles aux modèles des générations précédentes. Une démarche déjà initiée avec l’iPhone 4S. Au total, iOS6 s’enrichit de plus de 200 nouveautés selon Apple.

Lancement d’applications à la voix

Siri monte en puissance et autorise désormais le lancement des applications à la voix. FaceTime est enfin disponible sur les réseaux mobiles et non plus seulement en Wifi. Mail intègre un système de classement des courriels les plus importants, et Phone se voit doté d’un système de réponse automatique personnalisée à un appel refusé. Ou encore la capture de photos en panorama qui s’élargit à 240°, y compris verticalement.

Citons également la possibilité de localiser ses amis et son iPhone. Ou encore Passbook, l’application de gestion des coupons et autres bons commerciaux que l’utilisateur pourra présenter aux caisses des commerçants partenaires. Une gestion à priori purement visuelle (ou par le réseau cellulaire) puisque l’iPhone 5 n’intègre toujours pas le NFC pour les échanges sans contact à courte distance.

Exit Google Maps et YouTube

Des évolutions, mais des ruptures aussi. Exit les applications Google Maps et YouTube. La première est remplacée par celle d’Apple, en 3D mais sans les photos de Street View. Néanmoins, l’utilisateur peut télécharger les applications Maps et YouTube et les installer sur son nouvel environnement. Tant qu’elles restent dans l’App Store du moins, Steve Jobs ayant déclaré une guerre totale à Android, qu’il considérait comme une pâle copie d’iOS.

Si Google disparaît de l’interface par défaut, Facebook y fait son apparition. Les utilisateurs pourront partager statuts, photos, plans géographiques sur le réseau social. À l’inverse, certaines informations de Facebook, tels les anniversaires des contacts, s’affichent désormais dans le calendrier. Cerise sur le gâteau, les boutons « J’aime » apparaissent dans les boutiques d’applications et de contenus.

Mais tout n’est pas rose pour l’utilisateur qui se voit de plus en plus enfermé dans l’univers d’Apple. Ainsi Safari, dans sa version mobile, supporterait de moins en moins bien les applications web. Absence d’images, interfaces statiques et déconnexions impromptues figurent parmi les symptômes.

Bug de Safari mobile ?

L’éditeur Real Software rapporte qu’« une modification a été apportée dans Safari mobile qui fait [désormais] qu’une seule connexion peut être ouverte sur chaque serveur à un instant T ». Cela viendrait de l’absence de support d’une fonction (Long Polling) qui maintient la liaison entre le terminal et le serveur afin d’effectuer les rafraîchissements dynamiques.

Real Software interprète cette absence comme un bug. D’autant que Chrome pour iOS ne souffre pas de ce dysfonctionnement. Il restera à vérifier la pertinence de cette interprétation selon la réaction d’Apple qui a tout intérêt à pousser ses utilisateurs vers son App Store plutôt que sur le web pour mieux les « accompagner ».

La mise à jour d’iOS6 s’effectue depuis iTunes qui doit la proposer automatiquement au branchement du terminal sur le Mac ou PC. Ne soyez pas pressé. Les serveurs de Cupertino sont saturés. Les premiers retours évoquent des téléchargements d’une lenteur exaspérante, jusqu’à 19 heures pour les premiers essais…

Crédit photo © Apple


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur