Facebook, la prochaine cible des Anonymous?

Sécurité

Les Anonymous n’aiment pas Facebook accusé de ne pas respecter la vie privée de ses membres. Et projettent de détruire le réseau social. Rien de moins.

Que vont faire les Anonymous de Facebook? Détruire le réseau social, tout simplement. Dans une vidéo postée le 16 juillet (donc avant les récentes arrestations de membres supposés) sur YouTube (et Facebook), le groupe de hackers activistes met en garde les utilisateurs de la plate-forme de réseautage: le site sera « détruit » le 5 novembre 2011, rapporte ITespresso.fr. Inutile de subir la voix métallique volontairement déformée de la vidéo, le texte de l’annonce est inscrit sous celle-ci (cliquez sur le lien «Plus»).

Par quels moyens? L’annonce ne le précise pas. Et il est peu probable que le réseau social n’ait pas pris les moyens de protection nécessaire pour prévenir ce genre d’éventualité (qui reste à confirmer alors qu’il est difficile de vérifier l’authenticité du message). Mais les raisons sont expliquées. Il est reproché au réseau social de ne pas respecter la vie privée des internautes.

« Facebook en sait plus sur vous que votre propre famille », met en garde le groupe Anonymous. En plus d’avoir des valeurs « opposées à celles d’Antisec », le site communautaire de Mark Zuckerberg partagerait ses informations avec les gouvernements et des entreprises de sécurité privées, qui à leur tour travailleraient pour des dictatures comme l’Egypte ou la Syrie. D’autre part, les informations d’un compte supprimé ne seraient également jamais totalement effacées.

Du coup, le communiqué estime que « un jour vous reconsidérerez la situation et réaliserez que ce que nous avons fait est juste. Vous remercierez les maîtres de l’Internet, nous ne vous attaquons pas mais vous sauvons ». Et de conseiller à ses sympathisants de « tuez Facebook pour le bien de votre propre vie privée ». Certes mais comment organisera-t-on les apéros géants à l’avenir?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur