Accès aux données : hausse des demandes gouvernementales de 24 % chez Facebook

Régulations

La justice s’intéresse de plus en plus aux réseaux sociaux. Les demandes opérées auprès de Facebook lors du premier semestre 2014 sont ainsi en hausse de 24 %.

Facebook fait le point sur les demandes d’accès aux données de ses utilisateurs, faites à la demande de gouvernements. Elles sont en hausse de 24 % sur les six premiers mois de l’année 2014. La firme a ainsi enregistré près de 35 000 demandes, dont plus de 15 000 proviennent des États-Unis.

Il est à noter qu’il n’est pas ici question d’écoutes opérées par des agences de renseignement (qui, dans la majorité des cas, se servent sans demander d’autorisation), mais de demandes effectuées dans un contexte légal, en général dans le cadre d’enquêtes judiciaires.

Le volume de contenu dont l’accès a été restreint du fait de lois locales est également en hausse de 19 % sur la période, indique le réseau social. L’Inde est en tête de ce type de demandes, suivie par la Turquie et le Pakistan.

2 249 demandes d’accès à des informations et 22 demandes de blocage de contenu provenaient de France au premier semestre.

Hausse généralisée des demandes

Cette hausse des demandes a également été constatée par d’autres acteurs du Web. Sur le premier semestre 2014, Google estimait qu’elle se fixait à environ 15 % (voir notre article « Google : 150% de demandes gouvernementales en plus en 5 ans »).

Pour Twitter, la hausse des demandes a été plus marquée, puisqu’elle se fixe à 46 % au premier semestre 2014 (voir « Twitter : les demandes gouvernementales en forte croissance début 2014 »).

A lire aussi :
Facebook double presque ses bénéfices
Facebook investit Tor, pour lutter contre la censure
Résultats : Twitter arrive rapidement à saturation

Crédit photo : © Ppictures – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur