Requêtes gouvernementales en hausse pour Facebook

LegislationRégulationsSurveillance

Sur la seconde moitié de l’année 2014, les demandes de renseignement reçues par Facebook sont en hausse. Les États-Unis comme la France ont toutefois nettement levé le pied.

Facebook vient de publier son rapport sur les demandes gouvernementales de renseignement adressées au réseau social. Les chiffres sont globalement en hausse, avec 35 051 demandes sur le second semestre 2014, contre 34.946 sur le premier semestre.

Les États-Unis restent en tête des demandes, avec 14 274 requêtes adressées à Facebook. Les USA ont toutefois levé le pied par rapport au premier semestre (15.443 demandes). Même constat en France, avec 2094 requêtes en seconde partie d’année, contre 2249 en première, soit une baisse de 6,9 %.

Le taux de demandes satisfaites est toutefois loin d’être le même dans les deux pays. Il culmine à 79,14 % aux USA, contre seulement 42,41 % en France. Favoritisme, ou prise en compte un peu trop timide de lois spécifiques à notre pays ? Probablement un mélange de deux.

Hausse des contenus litigieux

Près de 9707 pages contenant du contenu prohibé ont été retirées à la demande de gouvernements. C’est 11 % de plus que sur le premier semestre.

Devant cette explosion de messages inacceptables (apologie du terrorisme, négationnisme, etc.), Facebook rappelle les règles appliquées au contenu posté : pas de prosélytisme en faveur de groupes terroristes, pas de violence, de nudité, ni d’apologie de la criminalité au sens large. Il est toutefois peu probable que les personnes postant du contenu illicite soient sensibles aux appels de Facebook.

À lire aussi :
Les États-Unis en tête des demandes d’information sur Twitter… devant la Turquie
Google : 150% de demandes gouvernementales en plus en 5 ans
Accès aux données : hausse des demandes gouvernementales de 24 % chez Facebook

Crédit Photo : JaysonPhotography / Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur