Facebook roule pour Barack Obama

Régulations

L’un des fondateurs du réseau social, Chris Hughes a rejoint l’équipe de campagne du démocrate. Le maître mot de la partie Web du candidat à la Maison Blanche : la visibilité maximum

Après avoir quitté la direction de Facebook, début 2007, celui qui fut l’un de ses fondateurs a réussi à créditer le candidat de plus d’un million d’ “amis” sur le site.

Il faut dire que les Spin Doctors (conseillers en communication) de Barack Obama ont vu le vent tourner. Outre la campagne traditionnelle, à coups de millions et de spots publicitaires, Internet est devenu un bon moyen de faire de la politique. Pour cause, la stratégie du candidat démocrate lui a permis de récolter deux millions de dollars uniquement par les sites de réseaux sociaux de type Facebook ou MySpace. De plus, cette approche permet de sensibiliser des supporters voire des personnes d’ordinaire peu sensibles à la chose politique.

Faire passer des messages et des idées, Chris Hughes avoue dans les colonnes du New York Times avoir eu un peu de mal au début de la campagne du sénateur de l’Illinois : “C’est un travail exténuant pendant les deux premiers mois. J’ai mis du temps avant de prendre réellement mes marques “.

Le centre de la campagne sur le Net reste le site Internet My.BarackObama.com (MyBo pour les branchés) qui permet de créer ou d’informer d’évènements locaux récents ou de lever des fonds. Effet de mode ou stratégie de communication, il ressemble étrangement à un site de type réseau social…

Il semblerait que l’équipe de campagne attribue une partie de son succès pendant les primaires à l’importance de la sphère Internet, en particulier l’utilisation de réseaux virtuels. Cela, le candidat semble l’avoir bien compris, lorsqu’il déclare récemment : ” Il n’y a pas d’outil plus puissant que le Net pour avoir une communauté solide, ancrée sur les mêmes idées“.

Reste qu’il va devoir atteindre d’autres cibles, plus éloignées d’Internet pour remporter l’élection présidentielle. Pour Chris Hughes, la stratégie doit rester la même : rester vrai et être le plus proche possible des électeurs. Selon lui, toute la stratégie réside dans un principe : ” Tous les sites permettent aux électeurs d’approcher leur candidat.Notre stratégie est de faire se rencontrer les électeurs entre eux “.

Simple et pour l’instant efficace puisqu’à ce jour, Barack Obama devance toujours son rival républicain dans les sondages.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur