Facebook s’entraîne à la démocratie

Régulations

Le site de réseau social a consulté ses membres pour modifier son interface. Malgré des protestations poussant au changement, peu d’internautes ont participé.

Si Facebook se targue de posséder pas moins de 200 millions d’utilisateurs, force est de constater que le site n’excelle pas dans la pratique de la démocratie, même 2.0.

Il semble bien que l’ appel au vote de Facebook afin de valider de nouvelles conditions d’utilisation n’ait pas été très entendu par les utilisateurs.

Ainsi, c’est 100 fois moins d’utilisateurs que prévu qui se sont mobilisés. Il n’ont été que 600.000 au lieu des 60 millions escomptés pour donnerl eur avis sur la nouvelle interface et les conditions d’utilisation. Cependant, même si le quota nécessaire pour l’adoption n’a pas été atteint, les nouveaux documents seront entérinés. Pourtant le site de Mark Zuckerberg avait pris soin de publier des notes traduites dans plusieurs langues afin d’expliquer la démarche.

Il reste que 74,4 % des participants votants ont donné leur aval à la nouvelle version de Facebook, mouture qui devrait voir le jour d’ici quelques jours après avis d’un auditeur externe.

Rappel, le changement de la page d’accueil, instauré le 11 mars dernier, avait été accueilli plutôt fraîchement par les internautes. Un responsable du site avait même réagi : “Nous avons reçu des milliers d’e-mails, de commentaires et de réactions sur le site de votre part, en plus des critiques directes de nos amis et proches“, avait alors précisé Christopher Cox, le directeur produit de Facebook.

Les nouveaux documents disponibles sur le site précisent que l’utilisateur “reste propriétaire de son information“. En ligne, cette dernière pourra néanmoins être utilisée par Facebook avec une “licence non-exclusive, transférable, “sous-licenciable”, sans redevance, et mondiale qui se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte“.

Il reste à savoir si ce nouveau changement entraînera à nouveau un tollé parmi les utilisateurs. En février dernier, une modification dans les conditions générales d’utilisation introduisait un critère des plus étranges pour tous les internautes pratiquant le réseau social, les amis en ligne, et le ‘chat‘ en direct.

L’idée d’une “licence perpétuelle et mondiale” devait s’appliquer à l’ensemble des contenus publiés sur le réseau social. Traduction : les contenus partagés (photos, messages, vidéos…) seront maintenus même si l’expéditeur (le propriétaire) se désabonne.

Cette fois-ci, une partie des utilisateurs ont donné leur avis. Reste à savoir ce que diront ou ce que pensent tous les autres…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur