Facebook username : Près de 6 millions d'adresses personnalisées en deux jours

Régulations

Le succès de l’offre de personnalisation des adresses des comptes Facebook ne s’est pas fait attendre. Elle devrait notamment optimiser le référencement des pages.

Lancée samedi, l’offre de personnalisation des adresses Facebook connaît un véritable succès. Ouvert samedi, les Facebook username ont séduit 5,75 millions d’utilisateurs dimanche soir. Un engouement certain qui devrait se confirmer dans les jours suivant. Samedi soir, 3 millions d’adresses personnalisées avaient été créées. Pas moins de 200.000 identifiants avaient été déposés dans les 3 minutes après l’ouverture du service.

La personnalisation des URL vise à simplifier la lecture et la mémorisation de l’adresse web d’un profil Facebook. Ainsi, une adresse de type “http://www.facebook.com/blaise.dispersia” remplacera l’impersonnelle “http://www.facebook.com/profile.php?id=592952074”. Plus facile à mémoriser, les adresses Facebook personnelles permettent donc l’accès direct à la page d’un “ami” sans avoir à le rechercher dans sa liste de contacts ou sur le moteur de recherche du réseau social.

Mine de rien, les profils Facebook se rapprochent du concept des blogs. La publication de contenus, notamment multimédia, y est aussi simple avec l’avantage que l’information s’affiche directement sur les pages des contacts générant ainsi sa liste de commentaires. Mais surtout, les nouvelles adresses personnalisées devraient optimiser le référencement des pages des 200 millions revendiqués de membres de Facebook dans les moteurs de recherche, dont Google évidemment.

Il n’en reste pas moins que, à la manière des adresse web, tout le monde ne pourra pas avoir son adresse personnelle à son image. Les cas des homonymies étant réglés par la règle du “premier arrivé, premier servi“. “‘mark.cunningham’ et ses variantes sont toutes prises, à moins que je veuille m’appeler ‘mark.cunningham5′”, annonce TheDeadOne sur Twitter, à titre d’exemple. Plus chanceuse, “Sophielovespink” a obtenu le sien. “Maintenant, j’ai un blog, un compte Twitter et Facebook du même nom – devrais-je changer mon vrai nom?”, se demande-t-elle non sans humour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur