Facebook veut développer ses processeurs pour booster son IA

ComposantsPoste de travailProjets

Partenaire d’Intel sur l’intelligence artificielle, Facebook pourrait développer ses propres processeurs pour pouvoir modérer automatiquement les contenus diffusés.

Dernièrement, Silicon.fr avait évoqué l’intention de Google d’engager des experts des processeurs afin de se détacher des fondeurs pour mieux imbriquer son IA aux smartphones.

Selon les informations du Financial Times, Facebook pourrait se lancer dans la même aventure. Le réseau social compte ainsi développer une IA capable de discuter avec un utilisateur quel que soit le sujet.

L’ambition est d’aller plus loin qu’un Siri, un « Ok Google » ou une Alexa et c’est justement pour cette raison que le réseau social compte investir dans le développement de processeurs dédiés à l’IA. 

Un assistant vocal, made in Facebook ?

Ce qu’on sait, c’est que Facebook développe déjà des puces « Asic » (Application Specific Integrated circuit), justement déjà vouées à gérer l’IA.

A ça, il faut ajouter que Facebook avait déjà annoncé un partenariat avec le fondeur Intel. Conséquence, il est difficile de dire si le réseau social compte développer seul ou avec l’aide d’Intel un assistant personnel de nouvelle génération. 

Assistant ou pas, pour le moment l’idée reste de parvenir à créer des puces intelligentes capables de gérer la modération des contenus sur Facebook.

L’IA devrait pouvoir d’elle-même supprimer les contenus abusifs. Avec cette nouvelle capacité, Facebook espère aussi être capable de modérer en temps réel des vidéos diffusées sur le réseau social.

Lire aussi :