Faismesdevoirs .com, le futur site préféré des élèves

Cloud

Moyennant finances, le site fournit aux élèves les réponses de leurs devoirs

Un nouveau site internet, baptisé faismesdevoirs .com, provoque la polémique. Le site, moyennant finance se propose de fournir les réponses à tous les devoirs scolaires, de la dissertation au problème de mathématique.

Les tarifs sont déjà bien établis. Suivant les prestations, les utilisateurs peuvent être amenés à débourser de 5 euros pour trois questions de mathématiques à 30 euros pour un exposé prêt à l’emploi.

Le site, pas encore lancé suscite déjà nombre de commentaires sur le site du Parisien, à l’origine de l’information. Stéphane Boukris, le créateur du service semble apprécier cette campagne publicitaire gratuite et inespérée. “Ce côté insolent, provocateur, tendancieux est volontaire, complètement assumé. C’est un bon coup de pub, ça suscite la polémique parce que c’est innovant. En tout cas, c’est légal”.

Le créateur est persuadé que son site ne fait que formaliser une pratique qui a toujours existé. Sauf qu’ici, le soutien vient non plus d’un membre de la famille ou d’un très bon élève mais d’un service en ligne payant. Stéphane Boukris se défend également de rendre les élèves paresseux, la présence des corrigés type leur permettant, selon lui, de réfléchir par leurs propres moyens. Vraiment ?

Les réactions officielles n’ont d’ailleurs pas tardé. “Le meilleur endroit pour être éduqué et pour avoir des copies corrigées, c’est l’école de la République” a affirmé le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos, cité par le monde.fr.

Je n’encourage nullement des dispositifs payants qui permettent de rendre ces services-là. Je l’encourage si peu qu’une grande partie de la politique qui est conduite au ministère de l’Education nationale vise à offrir gratuitement, à tous, ce que des officines privées offrent souvent en faisant payer“, a ajouté le ministre.

Le site de notation des enseignants Note2be avait lui aussi bénéficié d’une belle publicité à ses débuts. La protestation massive des enseignants avait fini par profondément modifier la nature du site. Avec son “potentiel” et son accroche -“Tu n’y arrives pas… Nous sommes là !”-, il y a fort à parier que le site faismedevoirs.com partage un sort analogue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur