Fibre : 17.000 clients chez Orange, Free ne constate pas “une forte demande”

Cloud

A l’occasion du forum Télécoms 2008, Orange, Free et Numericable ont fait le point sur leurs déploiements

Malgré les importants contentieux liés à la régulation qui divisent les opérateurs ( lire notre article ), les déploiements des réseaux en fibre optique avancent progressivement en France. Trois acteurs en présence (Free, Orange et Numericable) ont ainsi fait le point lors du Forum Télécoms 2008 organisé à Paris par Premier Cercle. Synthèse.

Orange

Le pré-déploiement annoncé l’année dernière se poursuit à Paris et dans certains quartiers de grandes villes de province. L’offre La Fibre compte à ce jour 17.000 clients.“C’est peu mais ça permet déjà d’y voir plus clair en termes d’usages”, explique Yves Parfait, directeur de projet.

Du côté des usages justement, l’opérateur historique constate que le principal atout de la fibre concerne le partage de la connexion au sein des différents écrans (toujours plus nombreux) du foyer. Orange souligne également que ce n’est pas le débit descendant qui est apprécié mais bien le débit montant, bien plus important qu’avec l’ADSL. “Les utilisateurs émettent beaucoup plus d’informations qu’avant et seule la fibre peut apporter ce confort”.

Free

Peu disert en chiffres, le trublion a tenu encore une fois à souligner la position dominante de France Télécom et donc des conditions inéquitables.“Les conditions sont différentes car nous avons accès depuis très peu de temps aux fourreaux de l’opérateur historique”, regrette Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad.

L’opérateur se contente d’indiquer que son objectif de couverture de 70% de Paris à la mi-2009 est maintenu. Pour autant, le directeur général du FAI a un peu surpris son monde en soulignant qu’à ce jour la demande était faible.“Il faut être honnête, il n’y pas encore une demande forte de migration de la part de nos abonnés. Le triple-play apporte déjà beaucoup”.

Numericable

Le constat est partagé par le câblo-opérateur.“Il n’y a pas d’attente délirante, il faut être modeste”, ajoute Olivier Gérolami, directeur général de Numericable. Rappelons que ce dernier a une approche différente de ses concurrents. Le groupe rénove son réseau horizontal en le fibrant mais les derniers mètres (jusqu’au foyer) demeure en coaxial. En bref, Numericable a opté pour le FTTB (fibre to the building) alors que ses concurrents misent sur le FTTH (fiber to the home).

Fort de son réseau, Numericable revendique 4 millions de prises prêtes pour la fibre (sur un total de 8,5 millions). Les trois-quarts permettent un débit descendant de 100 Mb/s. Surtout, l’offre est disponible dans 40 villes de province. En tout, le groupe revendique 104.000 abonnés à son offre fibre et rappelle que son réseau est totalement ouvert à la concurrence à des opérateurs de réseaux ou à des opérateurs commerciaux comme Darty. “Nous avons inventé le concept de FVNO, opérateur virtuel de fibre”, explique le directeur général.

A lire également : Orange et Free s’accusent mutuellement de bloquer l’essor de la fibre


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur