Fibre : Neuf Cegetel déploiera le réseau du Sipperec en Ile-de-France

Cloud

LD Collectivités, filiale de l’opérateur, a remporté la première délégation
de service public pour déployer un réseau résidentiel FTTH en région parisienne

Décidément, Neuf Cegetel avance ses pions dans la fibre optique. On sait désormais que l’opérateur va proposer une offre commerciale FTTH (fiber to the home) dès cette année “dans certaines zones”.

Dans le même temps, LD Collectivités, filiale de Neuf Cegetel, spécialisée dans la conception, la construction et l’exploitation d’infrastructures de télécommunications pour les collectivités territoriales, annonce avoir remporté la délégation de service public (DSP) initiée par le Sipperec (Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l’Électricité et les Réseaux de Communication), pour déployer sur 13 communes de la région parisienne un réseau FTTH en technologie PON destiné aux particuliers. Ces 13 communes représentent une population d’environ 500.000 habitants.

Il s’agit de Bagnolet, Bobigny, Drancy, Le Blanc-Mesnil, Le Pré-Saint-Gervais, Livry-Gargan, Nanterre, Nogent?sur-Marne, Noisy-le-Sec, Romainville, Thiais, Villeneuve-le-Roi, Villemomble.

Selon le communiqué du groupe, LD Collectivités déploiera ce réseau sur une période de 20 ans. Le déploiement initial sur les 24 premiers mois permettra de desservir 22.400 logements. Le déploiement du réseau, tant au niveau du « génie civil » que dans les immeubles, sera facilité par l’étroite concertation avec les collectivités locales et par la mutualisation des infrastructures existantes, dont notamment celle d’IRISE, une Délégation de Service Public opérée par LD Collectivités.

22.000 logements raccordés en deux ans

Concrètement, comme dans la plupart des DSP, il ne s’agit pas de proposer une offre directement aux abonnés. LD Collectivités louera son réseau à tous les opérateurs ou fournisseurs d’accès qui le souhaitent. LD Collectivités ” mettra à la disposition des opérateurs des liens très haut débit sur fibre optique jusqu’à la prise de l’utilisateur allant jusqu’à 100 Mbps. Ces liens permettront à l’ensemble des acteurs du marché de déployer leurs propres services très haut débit (accès Internet, téléphonie, télévision et vidéo à la demande haute définition)”.

Ainsi, Neuf Cegetel pourrait revendre des accès issus du réseau de LD Collectivités.

L’investissement est de 9,7 millions d’euros pour le déploiement initial. Une participation publique au financement (traduction : une subvention publique) de 3,3 millions d’euros est prévue.

Avec le rachat du fournisseur d’accès Mediafibre, et ce réseau en DSP, Neuf Cegetel organise sa contre-attaque face à France Télécom et Free qui ont pris une certaine avance (pré-lancement entre 2007 et 2008 pour le premier, 1 milliard d’euros d’investissement pour le second).

Mais ces initiatives restent encore floues étant donné les réserves largement affichées : “Nous sommes convaincus que la fibre est le moyen à long terme pour offrir l’accès Internet à très haut débit. Mais à l’heure actuelle, nous pensons que l’ADSL reste le meilleur moyen pour offrir le haut débit au plus grand nombre. Nous continuerons donc à investir massivement dans le dégroupage afin d’étendre notre couverture de la population française”, déclarait il y a quelques jours Michel Paulin, directeur général de Neuf Cegetel dans une interview au Journal du Net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur