Fibre : Numericable devra également ouvrir son réseau

Régulations

L’avis du Conseil de la concurrence est sans appel

Dans l’épineux dossier de la mutualisation des réseaux en fibre optique, on évoque souvent le cas France Télécom. Mais l’opérateur historique n’est pas le seul à être en position dominante.

Numericable, à force d’acquisitions, possède également un des plus importants réseaux de fibre dans le pays. Et selon un avis du Conseil de la concurrence, il devra également ouvrir son réseau à la concurrence.

“Le Conseil de la concurrence est favorable à la mutualisation envisagée par le projet de loi qui vise à obliger l’opérateur qui a déployé la partie terminale d’un réseau en fibre optique. Le Conseil souhaite que cette obligation s’impose à tous les opérateurs qui ont fibré l’immeuble y compris les câblo-opérateurs. En effet, il convient d’éviter que les habitants d’un immeuble restent captifs du premier opérateur y ayant déployé la, fibre”, explique l’institution.

Cette obligation est une bonne nouvelle pour la concurrence et même pour France Télécom qui réclamait que la mutualisation soit symétrique. Pour autant, certain estiment qu’il est déjà trop tard.

On ne pourra pas revenir en arrière une fois que France Télécom aura préempté des immeubles, des zones. Et on ne sait absolument pas à quelle vitesse ils déploient. La question de l’égalité concurrentielle se pose. Et elle se pose aussi pour Numericable qui profite de ses infrastructures sans les partager“, expliquait il y a peu Arnaud Lucaussy directeur de la réglementation et des études économiques pour SFR, maison mère de Neuf Cegetel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur