Fibre optique : Bruxelles pourrait légiférer

Régulations

L’exécutif européen pourrait rendre obligatoire la location
des fourreaux, propriétés des opérateurs historiques

Bruxelles entend trancher la question de la fibre optique et de sa régulation. Selon Les Echos, la Commission envisage de rendre obligatoire la location des fourreaux, destinés à accueillir la fibre optique.

La mesure vise évidemment les opérateurs historiques, peu enclins à partager leur infrastructure. La location de ces fourreaux éviterait aux concurrents d’engager des travaux longs et coûteux. Rappelons que le génie civil constitue l’investissement le plus lourd dans les déploiements de cette technologie.

La question épineuse de l’installation de la fibre n’est pas nouvelle. Pour mémoire, Bruxelles avait déjà décidé de poursuivre l’Allemagne et de fait, Deutsche Telekom. L’opérateur historique allemand s’apprêtait à investir 3 milliards d’euros pour installer son réseau. Deutsche Telekom entendait bénéficier seul et pendant quelques temps des retombées de la fibre. Une position soutenue par Berlin à travers une loi protégeant les investissements de Deutsche Telekom qui a ulcéré Bruxelles.

Par ailleurs, la situation de Free et des autres opérateurs français ne devrait pas tarder à attirer le regard de Bruxelles. En France, la situation est légèrement différente puisque l’Arcep suit déjà France Telecom de très près. Mais Free a déjà pris les devants en poursuivant France Télécom devant le Conseil de la concurrence à propos des conditions d’accès aux fourreaux.

Une chose demeure certaine. Une absence prolongée de législation au niveau européen constituerait un frein pour des opérateurs alternatifs très désireux de développer leur offre haut débit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur