Fibre optique : le gouvernement met la pression sur les opérateurs

Régulations

Les opérateurs Orange, SFR, Free et Numericable ont une semaine pour présenter leur stratégie. Pour l’Elysée, ils doivent s’unir pour bâtir un réseau optique dans les campagnes. C’est pas gagné…

La France prendrait-elle du retard sur le déploiement de la fibre optique. Pour éviter toute langueur sur le dossier, Nicolas Sarkozy, par le biais de son secrétaire général adjoint de l’Élysée, Xavier Muscat, a décidé de prendre le dossier en main.

Les quatre grands fournisseurs d’accès Internet, Orange, SFR, Free et Numericable, ont donc été reçus cette semaine afin d’établir, sous quinzaine un scénario afin de proposer un déploiement commun. Si les zones blanches devraient être couvertes à l’aide de subventions de l’Etat, dans les grandes villes, les quatre opérateurs sont d’accord pour déployer la fibre optique de manière concurrentielle puisque la rentabilité semble assurée. L’ Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a d’ailleurs défini une liste de 146 communes, représentant 5 millions de foyers, considérées comme économiquement rentables.

La question subsiste pour les zones intermédiaires où le coût du déploiment de réseaux à très haut débit est évalué jusqu’à 20 milliards d’euros. Interrogé par Le Figaro, Augustin de Romanet, directeur général de la Caisse des dépôts explique : « Comme toute classe moyenne, cette zone est trop riche pour être aidée, trop pauvre pour y arriver seule».

L’idée est donc venue d’établir une sorte de société commune où les opérateurs s’uniraient pour construire ensemble un seul et unique réseau partagé. Néanmoins, si Free est pour et SFR réfléchit encore, France Télécom s’opposerait au partage. La question centrale demeure alors sur les investissements nécessaires au déploiement. Pouvoir mutualiser ces coûts rendrait l’addition moins salée pour chaque opérateur…

Si l’Elysée semble décidé à sortir du blocage, les copies devront être rendues la semaine prochaine. Reste à savoir si le professeur sera clément.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur