Fibre optique : Neuf Cegetel fait tout pour contrer Free

Régulations

L’opérateur entend marquer Free à la culotte avec une offre très haut débit
au même tarif mais lancée un mois avant son ennemi numéro un

Encore réservé il y a quelques mois sur la pertinence commerciale de la fibre optique, Neuf Cegetel semble aujourd’hui vouloir prendre tous ses concurrents de vitesse. Après avoir annoncé une offre pour cette année, puis s’être emparé de MediaFibre (à Pau) et d’Erenis (fournisseur FTTB parisien), le groupe détaille aujourd’hui ses intentions.

A l’occasion de la publication de ses résultats, Neuf Cegetel a donc levé le voile sur son offre en fibre optique. Elle sera donc disponible en avril prochain au prix de 29,90 euros par mois, soit le même tarif que Free (à 9 centimes près, marketing oblige)…

Neuf Cegetel explique avoir déployé un réseau national d”infrastructure de câble de fibre otique. 2,8 milliards d’euros ont été ainsi investis pour installer 45.000 km de câbles et construire des boucles métropolitaines dans les grandes villes françaises et raccorder des sites d’opérateurs et d’entreprises.

Le groupe pourra également rapidement démarrer grâce à ces deux acquisitions Erenis et MediaFibre.

Grâce à ce réseau, l’opérateur vise 1 million de logements raccordés en FTTx fin 2009 et 250.000 clients connectés. FFTx car le groupe entend utiliser les deux technologies disponibles : le FTTH (la fibre va jusqu’au foyer de l’abonné) et le FTTB (la fibre s’arrête dans l’immeuble, la dernière liaison étant assurée en xDSL).

L’offre à 29,90 euros par mois sera évidemment triple-play. Elle inclura la ligne téléphonique, les appels illimités vers les fixes en France et plus de 30 destinations internationales, un bouquet de chaînes de télévision, l”accès au service de vidéo à la demande et le service de stockage en ligne Neuf Giga.

Le débit proposé sera de 50 Mbit/s (jusqu’à 50 Mbit/s en download -comme Free- et 50 Mbit/s en upload). Neuf Cegetel indique qu’une offre avec un débit de 100 Mbit/s sera proposée prochainement, de même que la possibilité de regarder plusieurs chaînes de télévision haute définition (multi-channel) dans plusieurs pièces (multi-room).

Concernant la couverture, Neuf Cegetel confirme son intention de cibler son offre. Les zones de déploiement incluront Paris et sa banlieue, des quartiers de grandes villes et des zones choisies en fonction du coût de déploiement et de l”opportunité de gain de parts de marché pour Neuf Cegetel. L’objectif pourra être revu à la hausse si les investissements peuvent être mutualisés avec d’autres opérateurs partenaires.

Car la fibre coûte cher. Outre le réseau, le coût de ce programme, réparti sur 2007, 2008 et 2009, sera de l’ordre de 300 millions d’euros. Le coût moyen par client (incluant l’infrastructure jusqu’au logement et le raccordement du client) sera donc de l’ordre de 1.200 euros.

Pour Neuf Cegetel, comme pour Free, la fibre optique est stratégique car elle représente une technologie de rupture. Le groupe entend accroître sa part de marché résidentielle dans les zones urbaines, notamment à Paris. C’est la deuxième place du marché français qui est en jeu. Et les opportunités de croissance externe deviennent rares : Club-Internet devrait être le dernier petit FAI à être vendu…

Rappelons qu’Illiad, la maison mère de Free a annoncé qu’elle dépensera 1 milliard d’euros pour déployer en 2007 son propre réseau à Paris et dans certaines villes de province. Le groupe s’est par ailleurs emparé de CitéFibre, opérateur indépendant parisien qui compte quelques centaines de clients en FFTB. Une offre à 50 Mb/s pour 29,99 euros par mois devrait être lancée en juin prochain.

De son côté, France Télécom a annoncé le lancement d’une offre à 100 Mb/s pour 44,90 euros par mois dans des immeubles parisiens (3e, 4e, 6e, 7e, 13e et 16e arrondissements), à Asnières sur Seine, Boulogne Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Rueil-Malmaison et Villeneuve la Garenne.

L’offre sera ensuite étendue aux 5e, 15e et 1er arrondissement de Paris, dans des quartiers de Clichy la Garenne, Levallois et Neuilly-sur-Seine et à Poitiers, Marseille, Lille, Toulouse et Lyon.

Orange cible 150.000 à 200.000 clients raccordés sur une base de plus d’un million de clients raccordables fin 2008. Les investissements cumulés pour la période 2007-2008 sont évalués à 270 millions d’euros.

Investissements dans le dégroupage Neuf Cegetel ne laisse pas tomber l’ADSL. Loin de là. “Si la fibre optique va prendre une place croissante dans les modes d’accès utilisés par Neuf Cegetel pour connecter ses clients résidentiels, le dégroupage continuera d’être le mode de raccordement prépondérant”, explique le groupe. Après avoir dégroupé plus de 300 URA en 2006, Neuf Cegetel vise 2.000 URA au total en 2008, contre 1.201 fin 2006.Le groupe estime ainsi qu’à l”horizon 2010, environ 10% de ses clients pourraient être connectés en FTTx, en majorité dans les grands centres urbains, environ 70% en DSL dégroupé et 20% dans d’autres technologies (DSL option 3, Wimax?), permettant d”atteindre les zones les moins denses.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur