Fibre : Orange et SFR complètent leur accord

Cloud

Des premiers immeubles vont être fibrés conjointement, ils seront prêts à la mutualisation

Orange et SFR modifient leur partenariat dans la fibre optique annoncé en septembre dernier. Selon un communiqué commun, les deux opérateurs expliquent qu’ils prévoient de mettre en oeuvre sur une zone significative (XVe arrondissement de Paris et une zone de province à déterminer) et en liaison avec les autres opérateurs qui le souhaiteront, une ingénierie nouvelle.

Il s’agit de déployer dans les immeubles qu’ils fibreront l’un ou l’autre, des fibres surnuméraires à destination des autres opérateurs participant à ce déploiement.

Cette nouvelle étape répond en fait aux recommandations publiées par l’ARCEP, le régulateur des télécoms qui préconise une mutualisation de type « multifibre ».

Dans ses recommandations, l’Autorité préconise notamment que “le premier opérateur équipant un immeuble propose aux autres opérateurs de poser des fibres supplémentaires pour leur compte sur la partie terminale. Cette option viendrait le cas échéant en complément des solutions de mutualisation envisagées par les opérateurs et serait préfinancée par les opérateurs intéressés. Compte tenu de son surcoût limité et de sa compatibilité avec les choix techniques de l’ensemble des opérateurs, il s’agit d’une pratique de bonne gestion préservant l’avenir”.

Reste que l’association entre Orange et SFR n’a pas encore convaincu la concurrence.“Notre volonté est de faire décoller la fibre, en toute transparence. Nous mettons en commun nos expériences mais ce partenariat n’a rien d’exclusif, il est ouvert à tous. Nous avons contacté Free mais il n’a pas voulu nous rejoindre”, commentait fin septembre le p-dg de SFR, Frack Esser.

A noter par ailleurs, le gouvernement envisage d’exploiter le réseau électrique pour un déploiement “aérien” de la fibre. Dans le plan France Numérique 2012 dont l’annonce a été reportée au 20 octobre prochain, mais dont Silicon.fr s’est procuré en exclusivité une copie , on évoque ainsi la possibilité de “donner un mandat aux gestionnaires de distribution d’électricité pour étudier la faisabilité technique du déploiement aérien de la fibre optique, et valoriser le réseau de distribution basse et moyenne tension pour la pose de réseaux en fibre optique”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur