Fibre : un accord entre les opérateurs d'ici deux semaines

Régulations

Objectif : se mettre d’accord pour aller plus vite dans les déploiements

Premier rendez-vous raté. Ce jeudi, Eric Besson le secrétaire d’Etat aux nouvelles technologies devait présider une réunion avec les opérateurs engagés dans la fibre optique : Orange, SFR, Iliad (Free) et Numéricable, afin de trouver des solutions communes pour le déploiement de cette technologie.

Manque de pot, le Mr Internet du gouvernement a brillé par son absence, retenu dans un déplacement à Annecy avec Nicolas Sarkozy. Néanmoins, une réunion“productive” a quand même eu lieu et un accord entre les quatre acteurs est “en bonne voie”. Il pourrait être finalisé “sous une quinzaine de jours”,selon le secrétariat d’Etat à l’Economie numérique.

Une seconde réunion sera alors organisée afin de mettre en place un “comité de suivi” mensuel avec le régulateur des télécoms, l’Arcep.

Il s’agit de se mettre d’accord sur les techniques de déploiements utilisées et d’essayer d’être homogène. Des expérimentations pourraient être menées durant trois ou quatre mois pour tester deux modèles : le “mono-fibre” soutenu par Orange et SFR et le “multi-fibre” choisi par Free.

Rappelons qu’Orange et SFR ont déjà signé un partenariat dans la fibre en septembre. Il s’agissait au départ d’expérimenter en commun le déploiement mono-fibre dans certains immeubles parisiens. Mais suite à une recommandation de l’Arcep, l’Autorité préconise notamment que “le premier opérateur équipant un immeuble propose aux autres opérateurs de poser des fibres supplémentaires pour leur compte sur la partie terminale”,le partenariat a été étendu aux technologies multi-fibres.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur