Fin de communication pour TF1 Mobile

Régulations

Lancée il y a moins d’un an, la marque est loin d’avoir atteint son objectif

Parfois la puissance ne suffit pas. Lorsqu’en avril 2006, TF1, première chaîne de TV européene annonce son intention de se lancer dans la téléphonie mobile avec Bouygues Telecom, nombreux était ceux qui y voyait un véritable ‘jackpot’.

Moins d’un an plus tard, le constat d’échec est patent et les deux partenaires (qui appartiennent au même groupe, Bouygues) décident d’arrêter les frais. Il faut dire que l’offre n’a séduit que 60.000 abonnés alors que 300.000 clients étaient visés après un an d’exploitation.

TF1 Mobile n’était pas un opérateur virtuel (MVNO) mais une marque issue d’un accord de licence (comme M6 Mobile by Orange) courant sur cinq ans. En effet, Bouygues Telecom s’est toujours refusé à accueillir des opérateurs virtuels. Il préfère passer des accords de licence comme avec Universal Mobile qui a déjà séduit 600.000 personnes.

Un tel succès était prometteur pour TF1 qui dispose d’une force de frappe colossale et qui entendait profiter des 8.000 boutiques de l’opérateur. Par ailleurs, l’offre composée de forfaits ‘simples et pas chers’ visaient un public généraliste. Trop peut-être.

Car en dehors des opérateurs historiques, seuls les spécialisés semblent tirer leur épingle du jeu : musique avec NRJ Mobile ou Universal Mobile, low-cost avec Tele2…

D’ailleurs, M6 Mobile by Orange, dédié aux jeunes et à la musique, également issu d’un accord de licence a bien mieux réussi que TF1 Mobile avec 420.000 abonnés à la fin juin ! Une claque pour le groupe de Patrick Le Lay…

Rien ne change pour les abonnés actuels : leurs communications passeront toujours par le réseau de BouyguesTelecom, au même prix. Ils pourront toujours accéder au portail Internet Mobile de TF1. Mais les offres ne seront tout simplement plus distribuées.

Cet échec n’aura pas de conséquences financières pour TF1 qui s’était contenté d’un accord de licence. Pour autant, il démontre que le marché de la téléphonie mobile n’est pas simple à aborder. Même lorsqu’on s’appelle TF1.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur