Fin de la neutralité Internet : c’est plié mais la révolte gronde

GouvernanceLegislationOperateursRégulationsRéseaux
neutralite-internet-FCC-enterrement

Aux Etats-Unis, la FCC a enterré le principe de la neutralité du Net mais la résistance s’organise.

Assiste-t-on à une bascule irrémédiable à propos de la neutralité du Net aux USA ?

Jeudi 14 décembre, la Commission fédérale des communications américaine (FCC) a abrogé ce principe fondamental visant à garantir un traitement équitable des flux de données qui transitent par les opérateurs.

En 2015, l‘administration Obama avait cherché à le transformer en sanctuaire. ll est déboulonné sous l’ère Trump.

Pourtant, le sujet fait l’objet d’intenses débats, y compris au sein de l’autorité américaine de régulation des télécoms. La proposition d’Ajit Pai (Président de la FCC, nommé à ce poste par Donald Trump) a été adoptée par 3 voix républicaines contre 2 voix démocrates, précise Reuters.

Autant “remettre les clés d‘Internet à une poignée de sociétés multi-milliardaires”, s’insurge la démocrate Mignon Clyburn, Membre du collège de l’autorité de régulation qui n’est pas parvenu à empêcher ce qui était présenté comme un chronique annoncée de la mort de la neutralité Internet.

Malgré le tollé provoqué, Ajit Pai, Président du FCC, défend sa réforme. En considérant qu’elle ira dans le sens des consommateurs. Les opérateurs télécoms n’auront plus de freins pour proposer à leurs clients une variété plus large de services optionnels de l’accès Internet.

De leur côté, les grands groupes télécoms comme AT&T, Verizon et Comcast approuvent ce changement de vision au nom de leur “compétitivité”. En considérant que la régulation érigée du trafic Internet se révélait inefficace et que le principe de la neutralité Internet les décourageait d’investir davantage dans les réseaux très haut débit.

Un vent de révolte commence à se lever face à ce revers de la neutralité Internet. L‘Internet Association, une organisation professionnelle regroupant des poids lourds comme Facebook et Alphabet/Google, pourrait monter au créneau pour lancer une procédure de contre-attaque.

Au niveau public, Eric Schneiderman, Attorney General de l‘Etat de New York, a déclaré qu’il montait monter une coalition d’Etats pour pour contester la décision de la FCC devant la justice.

Des organisations pionnières de défense des droits civils à l’ère numérique comme l’Electronic Frontier Foundation sont exaspérées.

“La décision de la FCC d’atténuer les protections de la neutralité du Net ne constitue pas seulement une affaire partisane comme d’habitude. C’est un retrait de plus d’une décennie de travail pour protéger les internautes contre les pratiques déloyales des fournisseurs de services Internet”, se lamente-t-elle sur son site Internet.

L’année 2018 promet d’être mouvementée sur le front de la régulation Internet. Sera-t-elle pour autant riche en rebondissements ?

Photo by Free Press Pics on Visualhunt.com / CC BY-NC-SA

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur