Pour gérer vos consentements :
Categories: Cybersécurité

FireEye – McAfee : ce qu’implique la fusion

C’est officiel depuis peu : FireEye et McAfee vont fusionner. Ou plus exactement une partie de leurs portefeuilles respectifs. En l’occurrence, la branche produits du premier et les activités B2B du second.

À la baguette, Symphony Technology Group. Le fonds américain a mis la main sur l’un et l’autre de ces actifs. D’abord côté McAfee, en mars, pour 4 milliards de dollars. Puis côté FireEye, en juin, pour 1,2 milliard.

La première transaction a été bouclée en juillet. La seconde doit l’être au 4e trimestre 2021. C’est là qu’interviendra la fusion. Le nouvel ensemble devrait peser environ 5 000 employés et 40 000 clients. Il récupèrera, en plus de produits « organiques » de FireEye, une partie de ceux dont l’éditeur américain avait hérités en 2014 avec l’acquisition de Mandiant (spécialiste du renseignement sur les menaces). Notamment le SIEM cloud Helix.

McAfee, FireEye : des activités en repli

Pour McAfee, la vente de l’activité B2B est survenue dans un contexte de stagnation. Elle a dégagé 1,348 milliard de dollars en 2020, soit tout juste plus qu’en 2019 (+1,2 %). Et les facturations ont diminué d’une année sur l’autre. Dans le même temps, le chiffre d’affaires B2C a crû de 19,6 %. Surtout, seule cette activité affiche un résultat opérationnel positif en 2020 (333 millions de dollars ; +20,2 %). Sur la partie B2B, la perte d’exploitation se creuse : +19,2 %, à 180 M$.

FireEye a quant à lui dégagé 540,9 millions de dollars en 2020 avec la vente de ses produits (-3 %). Une dynamique qui contraste avec celle de Mandiant (400 M$ ; +20,6 %).

On ne connaît pas encore le nom du futur ensemble. Mais on aura noté que Symphony Technology Group a fait l’acquisition d’une seule des deux marques : FireEye. En outre, c’est Bryan de Palma, directeur produit chez FireEye, qui dirigera le nouvel ensemble. Par ailleurs, ce 5 octobre, l’entité FireEye cotée en Bourse deviendra officiellement Mandiant (MDNT).

Reste aussi la question des doublons. Les offres des deux éditeurs se recoupent sur un certain nombre de produits, dont le SIEM (Helix vs Enterprise Security Manager) et le XDR.

Logos © FireEye & McAfee

Recent Posts

Cloud : AWS change de RSSI

CJ Moses, CISO adjoint et VP Security Engineering d'AWS, prendrait le relais de Stephen Schmidt,…

2 jours ago

Stockage primaire : que surveiller après la révolution flash ?

La mémoire flash désormais bien installée, comment évolue le marché du stockage primaire ? Aperçu…

2 jours ago

Ingénierie : 4 propositions avant la présidentielle 2022

Réindustrialisation, souveraineté énergétique, transition climatique... Syntec Ingénierie fait ses recommandations aux candidats à la présidentielle…

2 jours ago

Avenir de l’open source : les alertes se multiplient

Que faire face aux entreprises qui se nourrissent de l'open source sans contribuer en retour…

2 jours ago

Numérique et environnement : ces 7 start-up portées par Microsoft

Microsoft et ses partenaires soutiennent 7 jeunes pousses européennes, de Carbon Time à Space4Good, via…

3 jours ago

Tanzu Application Platform : VMware a-t-il trouvé son OpenShift ?

Top départ pour Tanzu Application Platform. Avec ce PaaS pour Kubernetes, VMware concrétise une démarche…

3 jours ago