Firefox 15 fait la chasse au gaspillage mémoire

Open SourcePoste de travail
Firefox © Khoroshunova Olga - Shutterstock

Une fuite mémoire importante relative aux extensions vient d’être colmatée dans Firefox. À la clé, une libération des ressources plus massive lors de la fermeture d’une page web.

Depuis plusieurs mois déjà, les développeurs travaillant sur le navigateur web open source Mozilla Firefox tentent d’en réduire les besoins en mémoire vive.

Un travail d’autant plus difficile que Firefox est d’ores et déjà plutôt bien placé, en particulier face à certains gouffres à mémoire vive (qui a dit Chrome ?).

Une étape importante vient d’être franchie dans le bon sens. Jusqu’alors, certaines extensions ne libéraient pas systématiquement la mémoire lors de la fermeture d’une page web. C’est le cas de composants parfois très populaires, comme Adblock Plus, GreaseMonkey ou Firebug.

Le correctif intégré à Firefox 15 permet d’éliminer ce problème… sans devoir modifier les extensions.

7 fois plus de mémoire libérée

Le développeur Nicholas Nethercote vient de publier les résultats d’un test extrême : l’ouverture de 151 onglets, puis la fermeture de 150 d’entre eux. Avec Firefox 14, la consommation mémoire passe de 1730 Mo à 1531 Mo. Sous la version de test de Firefox 15, elle passe de 1793 Mo à seulement 374 Mo.

Ceux qui ouvrent et ferment de très nombreux onglets lors d’une session de surf, et qui utilisent de nombreuses extensions, devraient donc constater un net mieux, l’occupation mémoire de l’application devant avoir moins tendance à enfler avec le temps. Certains utilisateurs indiquent ainsi que la charge mémoire en fin de journée est divisée par quatre.

Notez que cet embonpoint se traduisait souvent par un franc ralentissement du butineur. Un problème qui disparait par la même occasion.

D’autres nouveautés

Mais ce n’est pas tout. Firefox 15 devrait en effet comprendre d’autres avancées, comme un support natif des fichiers PDF, celui du protocole SPDY Draft 3, la gestion des textures compressées dans le WebGL (ce qui induit de meilleures performances), l’intégration du débogueur JavaScript dans les outils de développement, etc.

La version mobile du butineur comprendra une nouvelle interface utilisateur dédiée aux tablettes, une gestion des onglets facilitée, l’intégration de fonctions de recherche dans les pages web, des options avancées pour le gestionnaire de téléchargements, etc.

Crédit photo : © Khoroshunova Olga


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du navigateur web Firefox ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur