Firefox 3, le point avec Tristan Nitot, président de Mozilla Europe

Logiciels

Vous souhaitez tout savoir de Firefox 3, de la fondation Mozilla et de ses projets futurs ? Nous avons interrogé Tristan Nitot pour vous . Attention, 4 pages d’infos !

Tristan Nitot [1], le fondateur et président de l’association Mozilla Europe est revenu avec nous sur les avancées du prochain Firefox 3, mais aussi sur les évolutions techniques de la plate-forme et les futurs projets de la fondation Mozilla.

Abordons tout d’abord le processus de sortie de Firefox 3. « Nous sommes fiers de notre produit, mais Firefox 3 ne sortira pas tant que le niveau de qualité requis ne sera pas atteint », déclare Tristan Nitot. Le ton est donné : il y aura autant de Release Candidates (RC) que nécessaire avant la sortie de la version définitive de ce nouveau navigateur Internet.

Aujourd’hui, la RC2 a été annoncée pour Windows, Mac OS X et Linux, la sortie de la version définitive étant toujours prévue pour « courant juin, sauf surprise de dernière minute ». Notez que plus de 1,5 million de personnes ont testé la RC1 (en plus de l’équipe de développement de Firefox).

Les cinq nouvelles fonctionnalités marquantes de Firefox 3

tristanfirefoxcouleurcopie.jpg

Firefox 3 apporte une foule de nouvelles fonctionnalités. Nous avons demandé à notre interlocuteur lesquelles lui semblent les plus importantes. Selon Tristan Nitot, la nouveauté la plus marquante est sans conteste la barre d’adresse intelligente. Saisissez un mot clé, et Firefox trouvera les liens les plus pertinents, dans vos marque-pages ou l’historique du navigateur.

La gestion des marque-pages progresse de façon intéressante : recherches, étiquettes, sauvegardes (automatiques !) et restauration sont autant de nouveautés qui faciliteront la vie de l’utilisateur. Le gestionnaire de téléchargements est également amélioré, avec le suivi des transferts visible depuis la barre d’état, et de nombreuses autres petites retouches.

L’outil de gestion des modules complémentaires est entièrement refondu : il affiche maintenant un catalogue des modules disponibles et permet de gérer extensions, thèmes, langues et greffons.

Autre avancée majeure, un simple clic sur l’icône d’un site affiche les options de sécurité de la page : chiffrement et certificat. Si le site (Paypal [2] est un bon exemple), utilise un certificat étendu (Extended Validation SSL ou EV SSL), vous serez certain qu’il appartient bien à la société voulue. L’arme ultime contre le phishing (ou hameçonnage) !

Un clic de plus et l’utilisateur est propulsé sur un panneau regroupant les informations liées à la page en cours de visualisation. Il renseigne l’utilisateur sur le contenu de la page, la présence éventuelle de flux RSS, les cookies, les mots de passe associés, le nombre de fois où le site web a été visité, etc. Une mine d’informations utiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur