Firefox 33 améliore son support vidéo desktop et mobile

LogicielsOpen Source
Mozilla Firefox, navigateur, securité, performance, applications web © Khoroshunova Olga - Shutterstock

Nouvelles fonctionnalités et correctifs de sécurité sont au menu du navigateur web Firefox 33. Le support partiel du H.264 est enfin intégré au butineur.

Le navigateur web Mozilla Firefox 33 vient de faire son entrée en version desktop sous Windows, OS X et Linux, et en mouture mobile sous Android.

Côté PC, nous notons le support des vidéos compressées en H.264. Mozilla ajoute en effet l’OpenH264 de Cisco à son butineur. Fin 2013, Cisco décidait de livrer son codec H.264 sous licence open source, et de payer tous les droits afférents en lieu et place des utilisateurs (voir l’article « Vidéo : Cisco libère le H.264 (MPEG-4 AVC) »). Une initiative qui avait séduit les développeurs de Mozilla, qui intègrent donc aujourd’hui ce codec à leur butineur.

L’OpenH264 de Cisco pourra être utilisé pour mener des sessions de vidéoconférence, via la technologie WebRTC. Il complétera ainsi efficacement le support du VP8 déjà présent au sein de Firefox. Toutefois, il ne pourra pas encore servir pour lire des vidéos sur le web, faute de support du format ‘high profile’ couramment exploité dans ce cadre.

De nouvelles fonctionnalités…

D’autres nouveautés sont de la partie. Les algorithmes permettant de lancer une recherche lorsqu’un terme est saisi dans la barre d’adresse ont été revus et se montrent dorénavant plus efficaces. Autre avancée, des suggestions de recherche sont maintenant affichées sur la page de garde de Firefox (ainsi que sur celle liée à l’ouverture d’un nouvel onglet).

Côté terminaux mobiles, il sera dorénavant possible d’afficher une vidéo sur un téléviseur via une clé Chromecast ou un lecteur multimédia Roku, et ce directement depuis la version Android de Firefox. De nouvelles options permettent également de gérer plus facilement les onglets et les données stockées par le butineur.

Notez enfin que la façon dont le moteur JavaScript gère les chaînes de caractères a été entièrement revue. Ceci se traduit par un gain en matière de mémoire vive utilisée (d’environ 40 %) et de performances lors du traitement de chaînes de caractères (d’environ 36 % sous le benchmark SunSpider).

… et une meilleure sécurité

Neuf failles de sécurité sont éliminées dans cette version de Firefox. La mise à jour de l’application devra donc être réalisée sans tarder, que ce soit en mode desktop ou mobile. De fait, trois de ces vulnérabilités sont critiques et permettront donc à un pirate de prendre le contrôle de votre machine à distance.

Le moteur interne de Firefox est exploité par d’autres produits, qui sont eux aussi mis à jour aujourd’hui. C’est ainsi le cas de Thunderbird, dont la version 31.2.0 corrige six failles, dont trois sont critiques.

La nouvelle mouture de la suite Internet SeaMonkey – la 2.30 – n’est actuellement accessible qu’en bêta. Les développeurs restent discrets sur les failles qu’elle élimine. Toutefois, nous devrions en toute logique retrouver les mêmes correctifs que sous Firefox 33. Notez qu’en plus des avancées proposées dans Firefox 33, SeaMonkey 2.30 proposera de multiples améliorations en termes de gestion du chiffrement des données.

A lire aussi :
Anonymat sur le Net : Tor bientôt intégré à Firefox ?
Firefox 32 veut allier performances et flexibilité
L’Inde dégaine un smartphone Firefox OS à 25 euros !

Crédit photo : © Khoroshunova Olga – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur