Firefox 3.5 confirme Mozilla à la place de numéro 2 des navigateurs

Logiciels

L’arrivée de Firefox 3.5 confirme le succès du navigateur de Mozilla. Aux dépens de Microsoft Internet Explorer qui, depuis mars, a perdu plus de 11 % de part de marché.

Fort de ses plus de 15 millions de téléchargements de Firefox 3.5 en moins d’une semaine (selon le compteur temps réel Worldwide Firefox Download), Mozilla poursuit son opération de communication pour rappeler que Firefox est désormais l’incontestable numéro 2 du marché des navigateurs.

L’emblématique porte parole de Mozilla Asa Dotzler rappelle, dans son blog, que Internet Explorer reste la cible numéro 1 à dégommer. “IE occupe environ 60 %, Firefox 30 % et les autres environ 10 %. Ce n’est pas un paysage idéal, mais c’est certainement une amélioration par rapport à 5 ans auparavant quand IE occupait plus de 95 % du marché des navigateurs.”

Selon StatCounter, le navigateur de Mozilla a gagné plus de 2 % début juillet sur le marché américain et sa part de marché frôlerait désormais les 32 % contre 30,7 % en moyenne dans le monde. Une situation encourageante pour l’éditeur dont le marché local restait, jusqu’à récemment, en retrait par rapport aux résultats du continent européen (avec une pointe à plus de 42 % en Allemange et 30,6 % en France selon les résultats d’avril d’AT Internet Institute).

Cette progression se fait principalement sur le dos d’Internet Explorer dont l’utilisation tombe désormais à 60 % des usages, toutes versions confondues. Depuis mars dernier, l e navigateur de Microsoft a perdu plus de 11 % du marché. Les problèmes d’installation rencontrés par certains utilisateurs de Windows XP ayant probablement contribué à cette chute.

Début juillet, IE7 reste le navigateur le plus utilisé de la toile avec près de 28 % sur le marché mondial, juste devant Firefox 3.0 (toujours selon StatCounter). Suivi de IE6 (20 % environ) qui reste devant IE8 avec environ 10 % des usages. Sur le marché américain, la situation est différente. IE7 reste en tête des navigateurs les plus utilisés avec près de 32 % mais IE8 surpasse IE6 avec respectivement 14 % et 10 % environ.

Mozilla Firefox n’est d’ailleurs plus le seul concurrent d’Internet Explorer. Microsoft doit également composer avec Safari d’Apple, Opera d’Opera Software (à l’origine du procès européen contre Microsoft) et, surtout, Chrome de Google. Si ses parts d’utilisation restent encore confidentielles, Google ne fait pas mystère de ses intentions d’installer son navigateur comme une plate-forme web de référence pour exploiter les applications en ligne à la sauce SAAS (Software as a service), à commencer par celle de Mountain View (Google Apps). L’accélération des développements de Chrome en est un signe tangible.

A lire aussi : La nouvelle vague de navigateurs web arrive


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur