Firefox 59 disponible en version finale : Mozilla capitalise sur le moteur Quantum

NavigateursPoste de travail
Firefox © Khoroshunova Olga - Shutterstock

Mozilla lance la version finale de Firefox 59 à destination des différentes plateformes. Au programme, accélération du chargement des pages à l’ère Quantum, confidentialité accrue…

Mozilla a lancé la version finale de Firefox 59 pour Windows, macOS, Linux et Android.

Cette nouvelle mouture table sur Firefox Quantum, le nouveau moteur du navigateur étrenné en novembre 2017, que la fondation estime être «de loin la plus grande mise à jour depuis Firefox 1.0 en 2004».

Vélocité accrue à l’ère Quantum

Mozilla capitalise ainsi, version après version, sur des optimisations relatives à Quantum, comme expliqué sur le site de la Fondation : « Nous avons lancé un moteur entièrement nouveau en novembre, apporté des améliorations significatives au rendu graphique en janvier et continuons à afficher des gains de performances et à ajouter des fonctionnalités à cette version. »

Cette nouvelle mouture du butineur se traduit ainsi par des temps de chargement encore réduits, un mode de navigation privé qui supprime les informations de chemin et Android Assist pour la mouture déployée sur le Google Play.

Concernant le volet amélioration des performances, les temps de chargement sont donc plus courts pour la page d’accueil de Firefox, grâce à des chargements à partir du cache réseau ou du cache sur le disque dur de l’utilisation

Le rendu graphique est également amélioré en vertu de l’utilisation d’OMTP (Out-Main-Thread Painting) sur Mac. OMTP pour Windows et Linux avait été activé dès Firefox 58. Sur ces derniers, l’exploitation d’un thread dédié du CPU pour le chargement de l’écran s’était traduit par une augmentation substantielle des performances, avec des améliorations de l’ordre de 30 % (de 31 à 40 fps).

Accent mis sur la confidentialité des données

En matière de confidentialité, Firefox 59 supprime les informations de chemin dans les référents HTTP (informations transmises à un serveur HTTP). Ainsi, en mode de navigation privée (non activé par défaut), Firefox empêche donc maintenant les fuites de données en supprimant les informations de chemin à partir des référents envoyés à des tiers.

Toujours au registre de la vie privée, Firefox 59 ajoute un nouveau paramètre pour empêcher les sites Web de demander d’envoyer des notifications ou d’accéder à la caméra, au microphone ou à l’emplacement géographique de votre appareil. Vous pouvez autoriser les sites Web de confiance à utiliser ces fonctionnalités même si vous les désactivez pour le reste du Web.

Des fonctionnalités sont aussi ajoutées pour les captures d’écran (Firefox Screenshots), avec la possibilité de dessiner sur celles-ci, de les mettre en surbrillance et de faire un crop afin d’ajuster la zone visible.

Pour les Français, notons aussi l’ajout du moteur de recherche Qwant en option.

L’API WebExtensions et l’aspect Real-Time Communications (RTC) se trouvent améliorés, et le navigateur s’agrémente du support des spécifications W3C pour les événements de pointeur. Une prise en charge des stylets et des écrans tactiles est aussi de mise.

Assist pour la mouture Android

La version Android peut, elle, devenir une app baptisée « Android Assist » visant à remplacer, au gré des souhaits du mobinaute, Google Assistant, avec appel lors d’un appui long sur le bouton Home du terminal mobile. A cet effet, il faut définir Firefox comme assistant principal (en lieu et place de celui de Google). Cette mise à jour apporte également le support du HTTP Live Streaming.

Firefox 59 en version bureau est dès à présent disponible au téléchargement sur Firefox.com. Le déploiement progressif de la mouture Android est également en cours sur le Google Play.

(Crédit photo : Firefox © Khoroshunova Olga – Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur