Firefox adoptera lui aussi l’accélération graphique matérielle

Logiciels

Suite aux annonces de Microsoft concernant IE9, les développeurs de la fondation Mozilla ont présenté une première version de Firefox profitant des technologies Direct2D et DirectWrite.

Microsoft a jeté un pavé dans la marre des navigateurs web, en dévoilant les fonctionnalités qui seront intégrées à Internet Explorer 9.

La compagnie ne souhaite pas seulement se lancer dans la guerre des moteurs d’exécution JavaScript, mais aussi apporter de nettes améliorations en terme de vitesse de rendu des pages. À cet effet, elle compte utiliser les technologies Direct2D et DirectWrite afin d’accélérer l’affichage du texte et des images.

Cette annonce a piqué au vif les développeurs de Firefox. Il faut l’admettre, le moteur d’affichage de Firefox n’est pas le point fort de ce logiciel. Ce problème est partiellement corrigé sous Linux, car le rendu graphique passe par Cairo, une librairie qui peut profiter de l’accélération OpenGL.

Nos confrères de CNET révèlent toutefois que la fondation Mozilla travaillerait elle aussi à un support de l’accélération graphique matérielle sous Windows, une information confirmée sur Twitter par Christopher Blizzard, évangéliste open source pour la Mozilla Corporation.

Bas Schouten a récemment entrepris d’ajouter un support de Direct2D et de DirectWrite à Firefox. Il a fourni une première version de test du navigateur capable d’exploiter ces technologies. Dans certains cas, le temps de rendu de la page peut être réduit de plus de moitié. Des résultats encourageants.

In fine, rien ne permet plus d’affirmer qu’IE9 sera le navigateur le plus rapide du marché. L’annonce de Microsoft a eu toutefois le mérite de secouer les autres éditeurs… au plus grand bénéfice des utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur