Firefox continue à marquer des points en Europe

Régulations

De son côté, Internet Explorer 7 a toujours du mal à s’imposer face à son prédécesseur

Le navigateur libre gagne des points en 2007. Selon une étude réalisée par Xiti (qui se base sur la part de visites de plus de 110.000 sites Web), la part du panda rouge a progressé de 5 points entre janvier et décembre, pour atteindre 28% en décembre 2007 contre 27,3% en novembre et 23,2% en janvier. Après deux mois de tassement, l’utilisation de Firefox repart donc à la hausse. Et il s’agit d’une moyenne européenne. Cette progression concerne 90% des pays étudiés.

Sur l’ensemble des pays étudiés, le taux d’utilisation progresse de 2 points entre novembre et décembre.

Des différences apparaissent toutefois entre les pays. Si un état comme l’Estonie voit son taux d’utilisation grimper de deux points (37,3% en décembre 2007 contre 35,4% en novembre) d’autres pays enregistrent un recul de l’utilisation de navigateur. Le Danemark, avec une baisse de – 0,6 point, appartient à cette catégorie.

Certains pays entretiennent avec Firefox une relation durable. Avec 45,4% de taux d’utilisation, la Finlande fait figure de place forte. En France, l’utilisation du navigateur (25,8%) demeure inférieure à la moyenne européenne.

Opera consolide sa place de 3e navigateur le plus utilisé en Europe avec une part de 3,3% en décembre soit une hausse de 5% en un mois. Safari progresse de 3% avec une part de visites de 2%.

Logiquement, la croissance des navigateurs concurrents se fait au détriment d’Internet Explorer (IE) de Microsoft. Le leader mondial des navigateurs enregistre une légère baisse entre novembre et décembre 2007. Avec 66,1% en décembre contre 66,9% en novembre, l’utilisation d’IE reste néanmoins deux fois supérieure à celle de Firefox, son rival direct.

L’étude révèle également que les dernières versions de Firefox et Internet Explorer connaissent des fortunes diverses. Si Firefox 2 concentre 93% des visites Mozilla alors que la version 7 d’IE n’en totalise que 46%.

“Un peu plus d’un an après son lancement officiel, Firefox 2 est ainsi adopté par la très grande majorité des utilisateurs de la famille Mozilla tandis qu’Internet Explorer 7 a nettement plus de mal à convaincre face aux anciennes versions IE”, commente XiTi.

Le passage quasi-automatique d’IE6 vers IE7 en entreprises à partir du 12 février prochain pourrait changer la donne. Dans le même temps, Firefox 3 montre le bout de son museau.

Mais si Firefox 3 ne devrait pas avoir de mal à convaincre sa communauté d’utilisateurs. Internet Explorer 7 risque de se retrouver au même point : convaincre de son efficacité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur