Firefox mobile met le turbo… y compris sous Android !

Logiciels

Disponible pour Maemo et Android, la première mouture de test de Firefox Mobile 2.0 se concentre sur les performances. De quoi rattraper les versions mobiles de Chrome et Opera ?

Une mouture alpha de la future version majeure de Firefox Mobile (un produit aussi connu sous le nom de code de Fennec) est dorénavant accessible sur le site web de la fondation Mozilla. Première bonne nouvelle, cette version est à la fois compatible avec les terminaux Android et le Nokia N900 (fonctionnant sous Maemo).

Avec Fennec 2.0a1, les développeurs ont mis l’accent sur la réactivité de l’interface et les performances du navigateur. À cet effet, la technologie Electrolysis permet de séparer le processus dédié à l’interface du logiciel de celui utilisé pour le rendu des pages web. « De cette manière, Fennec est capable de réagir de manière plus rapide aux actions des utilisateurs pendant que les pages se chargent ou lorsqu’un script JavaScript accapare le processeur », expliquent les responsables de Mozilla dans leur communiqué.

Un important travail a été effectué pour améliorer les performances d’affichage, en particulier lors des tâches intensives : défilement des pages, agrandissement, zoom, animations et affichage de vidéos seront ainsi plus fluides. L’accélération graphique matérielle est également à l’ordre du jour.

Enfin, Firefox Sync est intégré en standard à l’application. Il permettra de synchroniser les données de navigation entre plusieurs instances de Firefox. Ce n’est toutefois pas une réelle nouveauté puisque l’extension Weave Sync était elle est aussi disponible (en option) pour les versions 1.x de Firefox Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur