Firefox OS « Boot to Gecko » choisi par ZTE et Alcatel One Touch

MobilitéPoste de travail

Avec Firefox OS, Mozilla propose un OS mobile totalement ouvert. En recevant le soutien de ZTE et TCL, après celui des opérateurs, le projet Boot to Gecko prend aujourd’hui corps.

Annoncée il y a un an et présenté dans une version prototype au Mobile World Congress 2012 de Barcelone (MWC 2012), le projet Boot to Gecko (B2G) de Mozilla est « un OS complet, suffisant à lui-même dans son fonctionnement et dédié à l’open web », selon ses concepteurs.

Autrement dit, un nouvel OS pour plates-formes mobiles basé sur un noyau Linux avec le moteur d’exécution Gecko qui permet de s’appuyer sur les standards open web (les API web sont soumises à standardisation par le W3C) pour développer des applications en HTML5 (ES5, CSS3, JavaScript…) et non natives comme l’imposent la plupart des offres du marché aujourd’hui. Une sorte de Chrome OS pour smartphone, donc, avec la capacité de gérer les fonctions du téléphone (appels, messages, Internet, jeux…) directement en HTML5. Autant d’applications que chacun pourra développer (à partir des technologies du web) et qui pourront fonctionner sur les autres OS mobiles via les navigateurs (pourvu qu’ils supportent le HTML5).

Une offre totalement autonome, sans surcouche middleware, et entièrement ouverte qui séduit nombre d’opérateurs pour qui Firefox OS, nom marketing de la solution, se présente comme une alternative aux solutions plus ou moins propriétaires du marché (iOS/iPhone, Android, BlackBerry OS, Windows Phone…). D’autant que, totalement ouverte, l’interface de l’OS est parfaitement personnalisable. Dans ce cadre, Mozilla a reçu le soutient de quelques grands noms du secteur tels que Deutsche Telekom, Etisalat, Smart, Sprint, Telecom Italia, Telefónica et Telenor. Et, très récemment, l’opérateur américain Sprint Nextel.

Premiers smartphones Firefox OS début 2013

Aucun opérateur français pour l’heure. Mais Firefox OS présentant l’opportunité de baisser encore le prix des terminaux d’entrée de gamme (donc potentiellement un moyen d’augmenter leur marge) à moins de 100 dollars (avec l’idée d’atteindre les 50 dollars), il n’est pas vain d’espérer qu’Orange et ses concurrents hexagonaux se pencheront tôt ou tard sur la question.

Aujourd’hui, les constructeurs ZTE et TCL Communication Technologie (Alcatel One Touch) viennent renforcer ce soutien à Mozilla. Les deux entreprises annoncent leur intention de commercialiser les premiers smartphones sous Firefox OS du marché. Ils seront probablement construits sur une plate-forme Snapdragon dont Qualcomm a présenté, la semaine dernière, la version 1.0 du SDK ouvrant la porte aux fonctionnalités de rendu d’image, d’audio et de localisation propres processeur Snapdragon S4 8960. Ces premiers smartphones Firefox OS seront dans un premier temps lancés sur le marché brésilien début 2013 par Vivo, la marque locale de Telefónica, avant de séduire d’autres régions.

« Alors que des milliards d’utilisateurs vont se connecter pour la première fois sur Internet dans les années à venir, il est important d’offrir une expérience convaincante de smartphone que n’importe qui peut utiliser, commente Gary Kovacs, le dirigeant de Mozilla. Le grand nombre d’opérateurs et désormais les fabricants qui soutiennent cet effort apporteront des ressources supplémentaires et de la diversité à nos offres. »

Il restera à voir comment réagira la concurrence, Google Android en premier lieu mais aussi Apple et Microsoft susceptibles d’héberger les applications Mozilla dans leurs « store ». « Nous ne pensons pas que [Firefox OS] affectera nos relations avec d’autres organisations », répond laconiquement Mozilla dans sa FAQ. A vérifier dans quelques années si le projet s’impose au marché.

crédit photo © Mozilla


Voir aussi
L’OS mobile de la fondation Mozilla s’affiche en images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur