Firefox 17 : plus social, plus sécurisé, plus mobile

OS mobilesPoste de travailSécurité
Firefox, sécurité, navigateur, Android © Martin Vrlik - Shutterstock

Le navigateur web Mozilla Firefox 17 met l’accent sur la sécurité, où il affiche de multiples avancées, mais aussi sur une meilleure compatibilité avec les terminaux mobiles Android.

Une nouvelle version du navigateur web Mozilla Firefox vient de faire son entrée. Elle corrige la bagatelle de 2354 bogues.

Firefox 17 propose toute d’abord une mouture révisée de l’API Social, avec comme nouveauté la présence de Facebook Messenger. Nous notons également le travail réalisé dans le secteur des performances, l’application se montrant de plus en plus réactive.

La sécurité au cœur de Firefox 17

Le gros des efforts a toutefois porté sur la sécurité. Ainsi, les greffons vulnérables ou obsolètes ne sont plus activés par défaut. Un clic de l’utilisateur sera requis pour les mettre en fonction.

Autre avancée, le support d’un bac à sable pour les iframes. Une technique qui commence à se généraliser.

Enfin, Firefox 17 corrige de nombreuses failles de sécurité : 14, dont 6 critiques. La mise à jour de l’application est donc vivement recommandée. Notez que Thunderbird 17 et SeaMonkey 2.14 ont aussi droit à leurs correctifs de sécurité : 12 failles, dont 5 critiques.

Compatible avec les smartphones les plus anciens

Le point d’entrée pour la mouture mobile de Firefox (qui fonctionne sous Android) est abaissé. Dorénavant, 800 MHz et 512 Mo de RAM seront suffisants pour lancer l’application.

De surcroit, les processeurs adoptant l’architecture ARMv6 sont maintenant supportés. Une annonce importante puisque certains smartphones d’ancienne génération sont équipés de puces de type ARM11 : Samsung Galaxy Ace, Samsung Galaxy Pro B7510, HTC ChaCha, HTC Status, Motorola Fire XT, LG Optimus Q…

Cette nouvelle ne devrait toutefois pas concerner ceux qui vont acheter un terminal neuf, la plupart de ceux vendus aujourd’hui étant équipés de puces Cortex-A, toutes compatibles ARMv7.

Dans le monde Android 4.x, notez également l’intégration d’un codec vidéo H.264 capable de tirer parti de l’accélération matérielle fournie par le SoC du terminal.

Crédit photo : © Martin Vrlik – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un expert du navigateur web Firefox ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur